Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 27 janvier 2017

Le poème de l'hiver 2017

Tu disais des poèmes aux quatre saisons. Tu n'es plus. Il faut bien que quelqu'un te succède à cette valse de mots. Voici celui de l'hiver 2017.

 

Aux grands froids de janvier, quand la foule frissonne,

Un glaçon solitaire étreint le souvenir

D'un frère. 

 

J'ai prié dans l'oubli. J'ai crié dans la lumière. 

 

Les vents sonnent tocsin quand les cloches sont tues. 

Dans la foule laïque, un religieux s'éteint

Sans Père. 

 

J'ai donné des piécettes au miséreux derrière la gare. 

 

Mes éveils s'indisposent avec la charge des années. 

Quand ma vie se repose, je me souviens d'elle : 

Ma mère. 

 

Mais l'armoire est mitée où s'entreposent les vieux papiers.

 

Janvier tire à sa fin comme un vieux majordome

Qui s'éloigne à pas tremblants du château où il servait

Le dernier maître.

Commentaires

Dériliction ! Quel beau poème !

Écrit par : Sara | dimanche, 29 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Joli poème !

Écrit par : Poésie d'amour | dimanche, 29 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Merci à vous, Sara et Poésie d'amour, merci de ces fleurs amicales sous ce poème d'hiver.

Écrit par : AlmaSoror | dimanche, 29 janvier 2017

Répondre à ce commentaire

Pas de mots possibles.
Les miens s'effacent devant ceux-là, si beaux...

Écrit par : Henri-Pierre | lundi, 06 février 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire