Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Autodatés

20220829_115928.jpg

D’après son inventeur Benoît Richter, le poème autodaté se calque sur la date du jour.
C’est un poème de 8 vers, (puisque dans notre espace-temps la date du jour comporte en général 8 chiffres, aujourd’hui, par exemple : 12 02 2012), dont chaque vers est compté en nombre de mots selon la ligne. (Zéro mot verra un saut de ligne).

21.11.2023

Vérité, arbre
nu,
décharné,
isolé
au milieu
-
du champ
des illusions fauchées.

20.11.2023

Monsieur Novembre
-
passe
lentement
le long
-
du mur 
de l'ennui.

19.11.2023

Curry
de demi-lune et son satellite de gouttes de pluie
arrosé
de
vin cendré
-
pour fêter 
la neige violette.

18.11.2023

Discrètement,
le médecin de peste est entré dans Chartres,
fourbu,
accompagné 
du Roy
-
son malade,
et de Sara.

17.11.2023

Rue
du soleil d'or, silhouettes en contrejour.
Larme
sèche,
cri muet,
-
ville pimpante,
cœur sans bagage.

16.11.2023

Jeudi : 
gouttes de pluie avant le lever
du 
jour.
Noroît lointain ;
-
la buée
sur les vitres.

15.11.2023

Enfin
trois années de guerre littéraire
finissent, 
Emmanuelle
et Edith
-
signent majestueusement
le contrat Sussmayr.

14.11.2023

Monte
par vagues, rouleaux incessants,
déborde,
submerge,
étendue infinie,
-
l'océan
de la tristesse.

13.11.2023

Demeurera
le fantasme inassouvi - 
étatique 
ou
en entreprise -,
-
d'insertion
dans un cadre.

12.11.2023

Ambition
jamais dévoilée,
profonde,
indicible ; 
timide, opiniâtre,
-
je marche
vers mon but.

11.11.2023

Traits
tirés,
joues
creuses,
souffle syncopé,
-
je suis 
ton alter ego.

10.11.2023

Mains,
-
veines,
cernes,
aide-moi
-
chaque jour
à te ressembler.

09.11.2023

-
Un rayon de soleil automnal balaye la table dressée,
gypsophiles
séchés,
agrumes confits ;
-
Théotime caresse
la harpe celtique.

08.11.2023

-
Laurence vaque à des opérations don les bruits
familiers
distendent
le matin.
-
Place Monge,
rue du destin.

07.11.2023

-
Natacha et Didith tremblent comme des feuilles
rue
Broca : 
la sorcière
-
de Mouffetard
est si méchante !

06.11.2023

-
Léonor aux chandelles dans le ciel
de 
Charenton,
calme vespéral
-
des dames 
du temps présent.

05.11.2023
-
Les cours pavées de solitude,
Ô
Matignon,
grand désert,
-
un violon
berce ton jardin.

04.11.2023

-
Les matins d'automne
étangs
corneilles
feuilles mortes
-
poches sombres
sous mes yeux

03.11.2023

-
Tu meurs presque
de
détresse
si seul
-
si triste
en ce monde.

02.11.2023

-
Vents violents,
bourrasques,
trombes,
rafales, tornades,
-
gros temps,
coup de tabac.

01.11.2023

-
Premier
novembre
pluvieux,
sainte cohorte,
-
le long
convoi Stratus Nebulosus.

31.10.2023

Majesté d'Ingmar
Bergman.
Images,
-
visages, propos,
-
pure fascination : 
Fanny et Alexandre.

30.10.2023

Aube : ténèbres cathédrales : 
-
lueur.
-
Au lointain,
-
hymne acathiste
par des anges.

29.10.2023

Couloirs vides ;
rires étouffés des commis de l'office, Atom Heart
Mother.
-
Pink Floyd.
-
Je veux
de la drogue.

28.10.2023

Nuit Quirvane,
jour Varenne, words don't come easy to me.
Pluie,
-
plateau repas,
-
cheap musique
et vraie déglingue.

27.10.2023

Étranges nuits
d'Europe, dont le mystère se fait
sang ;
-
étrange tourmente,
-
étrange étang
d'affreux tourments.

26.10.2023

Arvo Pärt :
Sarah was ninety years old, tintinnabule
ici,
-
Voix baltiques,
-
Hôtel Matignon,
dans les communs.

25.10.2023

Je pénètre
dans le congrès de Vienne.
Bals,
-
négociations secrètes,
-
traités, gastronomie,
amours et diplomatie.

24.10.2023

Vol concentrique,
craillement sérotinal des corneilles.
Galerne,
-
petite Ourse,
-
les clausules 
du douloureux rosaire.

23.10.2023

En contrebas 
de la maisonnée éveillée,
-
le vent
-
fait frémir
les hêtres centenaires.

22.10.2023

La grand'mère,
avec acuité,
joue ; 
-
les quarantenaires
-
perdent encore
contre l'aïeule. 

21.10.2023

Le beau-frère
crie, 
hystérique.
-
Les enfants
-
demeurent cois,
mornes matins éventrés.

20.10.2023

La secrétaire
-
espionne
-
les cadres,
-
les haïssant
depuis trente-cinq ans.

19.10.2023

Sara,
ton esprit flotte sur la foule des visages aimés,
Toi,
-
Mystère, déchirure,
-
folie massaïote,
les amis démultipliés.

18.10.2023

Souffle,
le souffle de l'avenir chasse le souffle
passé ; 
-
inspire, expire,
-
la respiration
épure les dissensions.

17.10.2023

Salpêtrière.
Nous voici encore aux urgences du coeur.
Laurence, 
-
pâle soror,
-
aux bras
des beaux pompiers.

16.10.2023

Imperturbable,
docteur NGuyen me pique d'aiguilles.
Beethoven
-
(Emil Guillels),
-
ma mère
vient me chercher.

15.10.2023

Normandie
A l'écart du village
Tourbe
-
Chat sauvage
-
Cour déserte
Manteau d'étoiles

14.10.2023

Joie,
étrange sensation de paix,
confiance,
-
tendresse amusée,
-
voilà vraiment
mes sensations préférées. 

13.10.2023

Tourbillons,
torsions végétales, chênes,
roseaux,
-
le vent
-
se moque 
de nos destins.

12.10.2023

Bioluminescence
des fantômes.
-
Luciférine,
-
froides lueurs,
-
matières autoengendrées,
non pas créées.

11.10.2023

Cruelle,
impitoyable
enfant,
-
j'achète,
-
offre, porte,
et tu boudes.

10.10.2023

Solitude.
-
Soliloques.
-
Subordination douce.
-
La République
manque de fantaisie. 

09.10.2023

-
Le bleu du ciel, le blanc des murs
dehors.
Octobre :
-
#flux informationnels,
-
#émotions bloquées.
L'air frais.

08.10.2023

-
Deux hommes drôles et secrets remplissent le camion
dimanche.
-
Tsahal goy.
-
Jérémie, Samuel,
prophètes de bonheur.

07.10.2023

-
Altitudes glacées : givre de mes sondes Pitot,
décrochage.
-
Cockpit mental : 
-
l'exaltation 
et la joie.

06.10.2023

-
Une nuit malade comme un chien,
épouvante
-
d'épouvantails.
-
Cheveux dressés
sur la tête.

05.10.2023

-
L'esprit, ce pays intérieur
inparcouru.
-
Un amour.
-
Un appel ? 
Secretum meum mihi.

04.10.2023

-
Ô nuit, balade mentale,
ballade,
-
infinie destinée,
-
Le Caire,
Fontenay-Saint-Père.

 

03.10.2023

-
Nuages, feuilles rousses,
marrons.
-
Eternel Luxembourg,
-
sempiternellement arpenté.
Quelle étrange mélancolie.

02.10.2023

-
L'angoisse
monte.
-
Haute vague.
-
Ne pas
combattre le flot.

01.10.2023

-
Mort
sémantique.
-
Cueillette sauvage.
-
Supérette givrée.
Apocopes et paragoges. 

30.09.2023

Grand avion restaurant
-
-
survolant un indéfini désert peuplé d'oasis en métal. 
Trois femmes,
-
un haut-fonctionnaire,
une musique trouble.

29.09.2023

Un jour, 
il faudra que j'apprenne à me coiffer correctement.
-
Les cheveux des gens, ces crinières tristes d'animaux
de zoo
-
me dépriment. 
Comment rester vivants ?

28.09.2023

Onzième heure.
Je déchire les voiles de la prison mentale.
-
Comme un rêve, très ancien, qui vient de loin,
une invitation,
-
une lumière,
une vague Mavericks.

27.09.2023

Une main
se pose sur mon épaule et reste
-
quelques discrètes secondes, le temps du surgissement du désir,
puis tout
-
redevient banal,
boulevard de Port-Royal.

26.09.2023

Coulure lumineuse
Prosopopées des demi-éveils aux aurores septembrales
-
Epiphanies scintillantes sur l'océan calme de l'absence
Méridien (Greenwich)
-
Langue avide
(nerf glossopharyngien).

25.09.2023

La solitude
est une cage d'échos ;
-
les sons du Deus absconditus y réfractent leurs résonances
et soudain,
-
du néant 
surgit l'amour.

24.09.2023
Calme étrange
d'un dimanche matin.
-
Les feuilles des néfliers frémissent, le tremble me parle
du silence.
-
Claquement lointain
d'une porte.

23.09.2023

Intimité, premier
jour d'automne.
-
Vivre est devenu quelque chose de distant, une activité temporaire
du cœur,
-
une annexe
de notre histoire.

22.09.2023

Je deviens 
agent étatique.
-
Mes veines accueillent le sang de la grande administration.
Ô matrice,
-
j'entre 
dans ta mer.

21.09.2023

Centre Ségur.
Agents,
-
écoutons les voix normatives des sous-directeurs et secrétaires généraux.
Orgasme blanc,
-
exotisme étatique,
noyade presque douce.

20.09.2023

Lentement, mystérieusement,
-
-
le jour se lève ; par la fente s'immisce
la lumière,
-
presque bleue,
comme une écchymose.

19.09.2023

Spleen 
aux effluences douces, étrange ennui, maussade bien que vivace,
-
spleen de Màrai Sandor sur les plages que tournent
mon doigt,
-
flegme de
fin d'été.

18.09.2023

Déluge,
pluie heureuse sur nos visages dans une cuisine,
-
ruissellement des façades, carafes de vin jaune, tes gestes ; 
vaisseau urbain,
-
cheminées rouilles
sur les toits.

17.09.2023

Crâne,
laisse passer la douleur, détends tes vaisseaux.
-
Les désirs avides, les hontes ; les angoisses, les détresses
se dissoudront
-
demain, parmi
les herbes folles.

16.09.2023

Calme
après le dîner des cousins surexcités.
-
Le chien Sid et moi nous soupirons, épuisés, fraternels.
Silence. Dehors, 
-
s'endort 
le Vexin français.

15.09.2023

Laurence
glisse prestement sur le parquet
-
de la cuisine rouge à la salle de bains 
bleu clair,
-
adolescente cinquantenaire
aux yeux secrets.

14.09.2023

Plongée
dans les raisons profondes
-
des confessions d'un bourgeois de Màrai Sandor, langue
de fer,
-
langue de
frère, sans doute.

13.09.2023

Bruits
de cette cour ; 
-
la vie sensitive emplit l'âme, eau des gouttières 
s'écoulant,
-
barbacane à 
tête de truite.

12.09.2023

Heures
de travail,
-
au lit, le soir, tout ce que tu faisais 
pour Quirvane
-
pèse lourd 
sur mes épaules.


11.09.2023

Plage
infinie,
-
infinitésimales molécules qui forment la matière du paysage serein,
horizon calme,
-
scintillement ondulatoire
sous mes yeux.

10.09.2023

Bahut
-
-
plein à craquer de verres en cristal pour boire
ce Muscadet,
-
argenterie armoriée,
colonnes de porcelaines.

09.09.2023

-
Lorsque nos égrégores graves, gores et grèges se désagrègent,
-
nos gruges n'engrangent plus que grabuge et gabegie.
Grondement des
-
groupies grégaires.

08.09.2023

-
Dans les reflets, ma silhouette prend du ventre.
-
Il faudrait reprendre en main le pilotage du destin,
pensé-je
-
en dansant
avec la magistrate.

07.09.2023

-
La fatigue s'amoncelle, je la combats
-
dans le ring banal d'un quotidien sans héroïsme.
(Ce soir,
-
une panthère
me regarde fixement).

06.09.2023

-
Un mois d'approfondissement de toi
-
afin de rester pour toujours reliée à ton destin.
(Affinité élective).
-
Je resterai
ton fidèle satellite.

05.09.2023

-
Un mois de douleur dissimulée
-
derrière le calme de la vie sociale, un sourire
aux lèvres,
-
encore bercée
par ton amour.

04.09.2023

-
Gorges nouées, cœurs serrés,
-
les enfants dans le matin marchent vers leurs destin.
Multitude, solitude.
-
Souvenirs terrorisés
de la rentrée.

03.09.2023

-
A la chandelle,
-
recueillons-nous dans la joie silencieuse de la nuit.
Guillaume Dufay,
-
Charles Péguy
et notre apaisement...

02.09.2023
-
Septembre pénètre
-
à travers l'entrouverture de la haute fenêtre Nord.
Tasse ébréchée,
-
la fumée
du café martiniquais.

01.09.2023

-
Aurore...
-
... aux doigts de rose, café de Harah, un silence
de solitude,
-
septembre attend
derrière les rideaux.

31.08.2023

Sous un manteau
étoilé,
-
entre l'érable et le bouleau, la slack
remue doucement.
-
Nous funambulons,
minuit se déshabille.

30.08.2023

Je t'aime
-
-
et je te vois et je t'entends
toujours, partout,
-
tu es la Reine mère.

29.08.2023

Un livre
sur les genoux, assise à côté de la fenêtre,
-
j'attends l'automne, vieil ami des tisanes. 
Lire, attendre.
-
J'aime
ne rien faire.

28.08.2023

Vieille poliorcétique
appliquée à la ville intérieure de la famille,
-
comptes, décomptes, recomptes, à rebours et à rendre,
citadelle célibataire,
-
nous sommes
la cinquième colonne.

27.08.2023

L'ami
de jeunesse a encore vieilli, il parle,
-
les défauts toujours vifs, mais l'énergie enfuie,
miroir fatigué,
-
il prend,
il faut donner !

26.08.2023

Varenne, Matignon.
Le grand silence saturnal, presque effrayant. 
-
Mohamed dit le Fadjr, Edith les laudes et
il rient. 
-
Laïcité arrangée, 
thé au miel.

25.08.2023

Nous, égarés
dans le désert des Tartares.
-
Lorsque tu évoques la condition éxilique du salarié,
je souris
-
en silence,
face au mur.

24.08.2023

Vieille pendule
sur la console ouvragée,
-
angelot de métal, verres à pied rouges, coupelle,
-
chandeliers argentés,
crâne de lièvre.

23.08.2023

Homme pudique,
penseur, poète, militaire,
-
historien au style pur, aux belles phrases claires,
tel fut
-
Marc Bloch,
assassiné en 1944.

22.08.2023

Carré frais
de fenêtre
-
avant l'accablement du jour ; café chaud, consolation lisztienne ;
tu vois,
-
je veille
encore sur toi.

21.08.2023

Des fous
jouent
-
le requiem de Florian Gassmann dans une chapelle
de Maintenon
-
mais omettent
de l'enregistrer.

20.08.2023

A 4.
-
-
Bitume, asphalte, goudron, en fiat ou en maserati,
avec Bashung
-
ou Allegri,
rouler la nuit.

19.08.2023

Icône,
écrite un soir d'août 1913 sur une rive
-
du Danube, sainte Anne et sa fille, pleines
de rouge,
-
rue Guynemer,
appartement russe blanc.

18.08.2023

Certitudes,
qui peuplez les esprits de tant d'hommes,
-
vous m'avez quittée depuis si longtemps. Demeure
la foi,
-
ce pari
des grands enfants.

17.08.2023

Solitude,
cela faisait longtemps que tu étais partie.
-
Tu me prends par la main ce soir,
nue, diaprée,
-
soudain tu
montres ta sollicitude.

16.08.2023

Vivre.
Par un matin perdu, ville sage ; 
-
dire par cœur les poèmes de mes parents.
Leurs mots
-
m'emplissent
d'oxygène psychique.

15.08.2023

Corps
de ferme, enclos des lapins.
-
La motte castrale domine le vallon - Ô nuit,
tu inondes
-
de mystère
les Ave Maria.

14.08.2023

Cachée
sur un canapé noir,
-
dans la pénombre d'un grand bureau oublié,
je finis
-
ma nuit
rue de Varenne.

13.08.2023

Chut...
Remémorez-vous simplement
-
Saumur, Sablé-sur-Sarthe, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, ces maisons des tantes veuves,
leurs nouettes,
-
leurs gelées
au nèfle sauvage.

12.08.2023

Matérialité
des toiles,
-
matérialité de la civilisation que tu as construite,
huiles, papiers,
-
prière incarnée
dans les créations.

11.08.2023

Rêve
intact.
-
Une lecture traverse l'après-midi aoûtien, odeurs jaunies,
vieux papiers,
-
l'amour
de la liberté.

10.08.2023

Semence.
-
-
Jeunesse généreuse et folle dans sa ferveur, espoir
de demain,
-
beauté intemporelle
des jeunes cousins.

09.08.2023

-
De l'église au cimetière en suivant le convoi
-
lent comme un escargot sous le ciel vendéen,
nos pas,
-
nos litanies
jusqu'à la pyramide.

08.08.2023

-
Les jeux des enfants brisent le grand silence ;
-
les silences des adultes ressemblent à des mensonges.
Quelques grillons.
-
Été vendéen,
toile de Jouy.

07.08.2023

-
Je dors dans la chambre du moustique ;
-
ton cercueil repose dans le salon de billard.
La Grostière...
-
Vanitas vanitatum
et omnia vanitas.

06.08.2023

-
Je regarde la mort en face
-
et mon cœur est fatigué après la bataille.
Seigneur, tuez
-
en moi
le vice verbal.

05.08.2023

Tu es née ce matin
-
à 8 heures ; ton fils tenait ta main ;
je marche,
-
je chante,
je t'aime

OU :

-
Entre dans cette nuit, maman, 
-
cette nuit d'été fraîche, douce, presque enchantée.
Voici venue
-
la nuit
de ta naissance.

 

04.08.2023

-
Tu reprends ton souffle.
-
Tu t'es assise, torsion impossible au corps
en berne.
-
Détresse respiratoire ;
je te souris. 

03.08.2023

-
Non ; cette nuit,
-
je ne jetterai pas la radicalité du poème
de Daumal
-
aux transis
traversés de lumière.

02.08.2023

-
Mitan estival.
-
Les jeunes bouchers de la Grande Epicerie préparent
de minuscules
-
tartares pour
tes derniers repas.

01.08.2023

-
Amis,
-
saluez le prieuré, les statues, les transis, saluez
dame Cécile,
-
festoyez ensemble,
je vous aime.

31.07.2023

La station spatiale
315 ;
-
les chariots abandonnés, les yaourts pas mangés,
les tuyaux,
-
Voyage voyage,
glissent des ailes...

30.07.2023

Ciel bleu nuit. 
-
-
Un quartier calme comme un désert résidentiel. 
Des Maserati. 
-
L'argent 
à chaque fenêtre.

29.07.2023

Fleurs sauvages,
un pré parisien qui ressemble aux vacances d'enfance ;
-
ce vaste appartement, vue sur le Luxembourg,
cette théière,
-
cette âme
en fer forgé. 

28.07.2023

Briques rougeâtres,
fenêtres industrielles au premier plan, dômes orthodoxes derrière,
-
j'enclenche le lubitel, à l'aube, 
presque jeureuse,
-
presque libre, 
presque encore jeune.

26.07.2023
Je suis
le loir d'armoire de Matignon.
-
Je gratte dans mon antre noir, clic !
clic ! clic !
-
je furète
dans le jardin.

25.07.2023

Un chien,
élégant barzoï promenant son maître,
-
un banquier qui fut beau et qui
reste riche,
-
matin et
soir, rue Daru.

24.07.2023

Tu dors ?
Oxygène, grésillement de cigales.
-
Jour et nuit se divisent ; sombre soleil,
France pure,
-
Voie lactée,
Ô mère ténébreuse.

23.07.2023
Canche cespiteuse,
herbe de feu,
-
houlque laineuse, armoise, chélidoine, Véronique de Perse,
brome stérile,
-
fumeterre, coquelicots,
mouron des oiseaux.

22.07.2023
Cri silencieux
la nuit.
-
Le masque de la douleur me regarde
sans parler.
-
Dehors, bruits
de l'insouciance.

21.07.2023

Une fleur
rose,
-
très pâle, délicate comme un amour immense,
éclot encore,
-
éclot toujours,
ne mourra jamais.

20.07.2023

Vagues intérieures.
-
-
Une faible lampe à côté du lit.
Talleyrand, Sun Tzu,
-
l'océan
de mes impensés.

19. 07.2023

Effervescence
dans les couloirs, au fond des verres, tout pétille,
-
remaniement ministériel et paracétamols, ferme les yeux,
deux minutes,
-
convoque Apollinaire,
sa Nuit rhénane.

18.07.2023

Harpe,
quelques notes égrenées, mi-celtiques, mi-arabes, un chant,
-
harpe de vie, harpe de joie, harpe
de combat,
-
le combat
de la douceur.

17.07.2023

Rez-de-cour,
la chapelle intime de Saint-Jean de Dieu,
-
un chant de moine, au loin, là,
un encens,
-
les traces
d'une présence.

16.07.2023

Nuit
si courte, vêtue des atours estivaux,
-
ta robe légère s'enfuit déjà, aux aurores
tu disparais,
-
amante evanescente
au pas léger.

15.07.2023

Couloirs
de l'Hôtel de Matignon,
-
mes pas perdus troublent mon propre silence ;
j'erre.
-
En France,
rien de nouveau.

14.07.2023

Liberté : 
posséder son propre temps. 
-
Pouvoir : écrire un monument intemporel sans succomber
aux modes.
-
Et puissance : 
prier sans supplier.

13.07.2023

Marteau-piqueur
dans la ruelle.
-
Shehnaï de Philippe Hersant, une fougère silencieuse
et toi,
-
toi qui
lui ressembles tant.

12.07.2023

Ceux
qui cherchent
-
à compliquer les procédures, rallonger le travail,
par ennui,
-
pour oublier
le vide intersidéral.

11.07.2023

Moteurs
ronronnant
-
en bas, dans la rue Saint-Nicolas.
Café fumant,
-
rideaux remués
par le vent.

10.07.2023

Oui.
-
-
Nous écoutions face à l'océan Le
Grand Bleu,
-
la nuit,
à seize ans.

09.07.2023

-
Chaux blanche, pan de mur ocre, poutres, une madonne,
-
un dessin d'enfant, un deuxième café,
l'ennui
-
du dimanche,
le muscle cardiaque.

08.07.2023

-
Qu'est-ce que le pouvoir, la puissance ?
-
Contraindre par la force, créer la beauté ?
Qui tient
-
le gouvernail
de ce monde ?

07.07.2023

-
Mur du vestibule : la carte du Tendre ;
-
je longe le couloir jusqu'au chambres. 
Campagne humide,
-
brume perfide,
Imenström s'oxyde.

06.07.2023

-
Pluie et vent sur Télumée Miracle
-
Son nom de Venise dans Calcutta désert
et aussi
-
les dimanches
de Jean Dezert.

05.07.2023

Soulève ce vieux chandail troué,
-
vois comme la poussière est belle, ramasse
ce blouson
-
de vieux
cuir de vachette.

04.07.2023

-
Café entre deux livraisons,
-
ma vie commerciale dans Paris estival motorisé ;
des guêpes,
-
des pigeons
et des livres.

03.07.2023

-
N'évoque plus
-
les torrides matinées de la rue Agripas,
en mars,
-
mars 1997,
à Jérusalem-Ouest.

02.07.2023

-

Nuit avancée
-
dans les rues de Méru sans lumières.
Nacre silencieuse,
-
la soirée 
nous a déboussolées.

01.07.2023

-
Oh, 
-
Douchanbé, la grand'place et ton appartement bizarroïde,
et moi,
-
ici à
Laboissière-le-Déluge.

30.06.2023

Et je sais
-
-
que vous dînez ensemble ce soir
à Almaty,
-
au fond
du café матрос.

29.06.2023

Trois tapisseries
années cinquante, une fresque de Souverbie, un beau discours,
-
la beauté massive, l'élégance mastock
de Perret.
-
Intime/extime
place d'Iéna.

28.06.2023

Encore, toujours,
deux poids et deux mesures, et l'impossibilité
-
de parler franc, de parler vrai,
en attendant
-
la délivrance
ou la mort.

27.06.2023

En face,
la tôle du toit chauffe au soleil.
-
Alentour, les silhouettes vont et viennent.
Le revoilà,
-
l'ennui
de l'enfance.

26.06.2023

Tu sais,
à cinq heures, la ville est
-
si belle que je me pâme
d'amour
-
pour elle,
Ô urbs aurorale.

25.06.2023

Désert dominical.
Comme j'aime cette solitude !
-
Osmanthes faux houx, motards lointains, murs
Varenne, Babylone ;
-
destin abstrait
que le mien.

24.06.2023

Café-croissant,
Prigojine sur les écrans ;
-
dans les couloirs vides de Varenne,
je marche
-
en suivant
le rayon lumineux.

23.06.2023

A distance,
je me décompose.
-
Éveil onirique des métastases hépatiques, ballet
des molécules.
-
Embolie mozartienne,
embellie pulmonaire givrée.

22.06.2023

L'été
s'ouvre
-
par la porte de la joie
avec Mozart
-
planeur musical
sur la Seine.

21.06.2023

Hier soir
encore
-
vos yeux clairs, bleus, verts, gris,
ma jalousie,
-
clarté fascinante
des regards européens.

20.06.2023

Liqueurs amicales
-
-
Récifs au milieu de la ville.
Je veux
-
rajeunir et
défier le temps.

19.06.2023

Oublier,
juste oublier tout ce qui n'est pas là,
-
ici-même, dans le moment présent,
exister pleinement
-
le temps
d'un instant.

18.06.2023

Cour
de l'immeuble, une lumière au quatrième étage
-
en contreplongée, un grésillement, un fumet,
à minuit
-
la voisine
cuisine un steak. 

17.06.2023

Mangue,
vanille, chocolat blanc, les magnums glacés fondent
-
dans nos bouches colorées, tandis que
les arbres
-
remuent doucement
dans la cour.

16.06.2023

Lourdingue
et sans pitié, le soleil tombe
-
sans retenue sur la ville dépressive,
il écrase
-
sans distinction
nos âmes damnées.

15.06.2023

Bleu
à travers les barreaux noirs.
-
Les gendarmes glissent dans les couloirs.
Le soir
-
coule lentement 
rue de Varenne.

14.06.2023

Déjà
le café du matin,
-
les figures souriantes de l'office,
les escaliers,
-
le flux,
le lourd reflux.

13.06.2023

Mozart
drôle d'oiseau
-
Petite musique de nuit, quartier lointain
de lune
-
halo blanc
dans la cuisine.

12.06.2023

Arbres,
ciel blanc.
-
Le vent souffle dans le jardin
de Matignon
-
et sur 
ma tête farcie.

11.06.2023

Chaleurs
haïes.
-
J'aime tant la vie fraîche,
sans manteau,
-
mais avec
un col roulé.

10.06.2023

Léonor
-
-
s'avance sur la route libre.
Elle enjambe
-
les doutes
du fleuve Amour.

9 bis. 06.2023 BIS

-
Le soleil des Récondo se réfléchit sur un balcon
-
face à la mer de toits.
Je contemple
-
l'amour,
cette geôle romantique.

09.06.2023

-
Loin sur le faubourg, les klaxons, les sirènes nocturnes ; 
-
je suis allongée sur mon lit.
Je pense
-
à Dieu, 
à autre chose.

08.06.2023

-
Damien, cheveux flottant dans la lumière, un déjeuner
-
près d'une fenêtre entrouverte. Plantes,
reflets verts,
-
serviteur muet ; 
la conversation meurt. 

07.06.2023

-
Tu bois pour oublier que je bois,
-
que le temps passe, que jeunesse
s'efface.
-
Comment séduire
avec des rides ?

06.06.2023

-
Boucliers transparents, les hommes en noir
-
marchent lentement vers le combat rapproché. 
La fillette
-
silencieuse, consternée,
assiste aux affrontements. 

 

05.06.2023

-
Dans la belle allée Velasquez,
-
à l'hôtel de la Scam, 
grincheux, teigneux,
-
bilieux, incompétents,
les auteurs réclament.

04.06.2023

-
Au mas de Villebonne,
-
je te rejoins dans le lit ;
tu pleurais ?
-
Leurs rollex
ont trop brillé.

03.06.2023

Vingt amis réunis.
-
Cyprès, cigales, crapauds, chemises blanches repassées,
eau bleue,
-
Bulles dansantes,
champs de coquelicots.

02.06.2023

-
Les jumeaux 
-
s'égaillent dans le jardin secret
de Massa.
-
Moi, je
pense à toi.

01.06.2023

-
Folie,
-
ne m'emporte pas trop loin.
Je crains
-
ton aiguillon
sur mon destin.

31.05.2023

Sourire aux lèvres,
Orsolya
-
me suit dans la noyade
au fond
-
du poème 
d'Ady Endre.

30.05.2023

L'étrange cœnesthésie
-
-
que provoque la voix grégorienne
m'emporte
-
par-delà
les zones connues.

29.05.2023

Je glisse
sur l'éclisse d'Oren Ambarchi, dans l'après-midi,
-
avec le plaisir du faune : 
un désir
-
en suspension, 
une impulsion inachevée.

28.05.2023

Dimanche mayen.
Esprit-Saint, langues de feu sur les apôtres.
-
Pergolèse, je suis très amoureuse
de vous.
-
La soirée
SM s'efface.

27.05.2023

Samedi calme,
le lit, le rayon et l'ombre,
-
et les pages du livre ; 
un café,
-
un moustique,
la voisine folle.

26.05.2023

Omar Sharif,
votre furtif baiser à Julie Christie
-
et tout ce qui s'ensuivit :
la neige, 
-
et la 
chanson de Lara.

25.05.2023

Un déjeuner
au jardin de la chasse ;
-
les moineaux sautent de buis 
en buis ;
-
je chasse
un vieil ennui.

24.05.2023

Ô caverne 
dont je m'extirpe ! 
-
Négocier un salaire après tant
d'années
-
sans salaire, 
un défi surréel.

23.05.2023

Aube bleue, 
fumante, fraîche, liquescente,
-
quelques notes perdues se saluent
au détour
-
d'un piano
quart de queue. 

22.05.2023

Aux arènes
de Lutèce,
-
deux sandwichs sur un banc
sustentent ensemble
-
dix ans
d'amour tendre.

21.05.2023

Viens, touche
encore
-
la paume de ma main ; 
le rayon
-
de soleil
attrape les poussières.

20.05.2023

Tu évoques
-
-
l'année dernière à Hanoï ; 
j'invoque
-
le dieu
des promesses suspendues.

19.05.2023

Entre
les pins palpite, entre les tombes, temple du temps,
-
beau ciel, vrai ciel montparnassien,
cimetière terrien,
-
plus terrien 
que nos silences.

18.05.2023
Planquée, 
recroquevillée, accroupie derrière le vaisselier de la cuisine,
-
j'avale pain au raisin
et café
-
à la 
barbe des enfants.

17.05.2023

Inspire
dans l'air frais du matin bleu ;
-
expire à l'heure vespérale.
Profond apaisement
-
au clair
de la lune.

16.05.2023

Vagues
de vide, au clair du jour.
-
Flux et reflux d'absurde.
Onde abstraite,
-
barque fragile 
sur le néant.

15.05.2023

Draperies
soyeuses du désespoir qui descendent
-
lentement sur nos vies poussives
et enveloppent
-
nos âmes 
de laque noire.

14.05.2023

Dolomites,
le vieux parquet craque.
-
Asperges blanches et rouges fraises,
timide soleil.
-
Pourquoi fermes-
-tu les rideaux ?

13.05.2023

Chantilly
Chevaux se cabrent
-
Enfants se demandent pardon après
la dispute
-
Poney Shetland
Calva au hameau

12.05.2023

Lucas
et Kevin
-
jeunesse inconnue, beaux garçons aux
idées étranges,
-
extraterrestres que 
j'aimerais séduire. 

11.05.2023

Extournes
2022.
-
Bilan et compte de résultat ;
produits, charges.
-
Stocks. Voix
monocorde du comptable.

10.05.2023

Païva.
-
-
Un dîner portugais aux chandelles.
Tendres Champs-Elysées :
-
caissons dorés
du Second Empire. 

09.05.2023

-
Il faut savoir danser toute seule avec Marvin Gaye,
-
sans peur et sans reproche,
Sexual healing
-
et crêpes 
caramel beurre salé. 

08.05.2023

-
Les chants lointains, le vent frais, jour férié :
-
tous les ciels du pays
se succèdent
-
au-dessus 
de nos têtes.

07.05.2023

-
Alcool, ébullition mentale, tachycardie, criard drapeau tricolore,
-
des nuits même pas fauves,
sans oubli,
-
ni discernement,
des nuits maladives.

06.05.2023

-
Elle élégantissime, intelligente, tendre et drôle,
-
lui beau, cultivé, mordant, sérieux,
Lefébvristes cachés, 
-
hauts commis
de l'Etat. 

05.05.2023

-
Tu chantes la sourate al-Falaq ;
-
je chante le Pange lingua.
Musique, drogue
-
des guerres 
et des paix.

04.05.2023

-
Fluides, fluide fluide, fluides,
-
fluides fluides fluides fluides fluides
Fluide fluide
-
Fluides fluide
fluides fluide fluides.

03.05.2023

-
Zelda la rousse
-
beauté fatale aux yeux verdure
m'effleure
-
Devant nous
la skyline scintille.

02.05.2023

-
Rue Daguerre.
-
Le jour décline, le mur
s'assombrit.
-
Je pense.
Les enfants dorment.

01.05.2023

-
Jérémie,
-
Tendre prophète des jeunesses éternelles ;
à Saint-Savin,
-
brume douce
sur la Gartempe.

30.04.2023

Mon poumon droit
-
-
ventile mon bras gauche.
Souffle profond,
-
quel méridien
stimule ton flux ?

29.04.2023

Du déambulatoire
de Notre-Dame la Grande où sainte Radegonde nous sourit
-
jusqu'au balcon rustiqué,
nous pérégrinons
-
en attendant
les burgers vespéraux.

28.04.2023

Les voitures
ronronnent sur la rue Nationale et l'armoire
-
grince avec le vent.
Vent-coulis,
-
coulis rouge
sur la nappe.

27.04.2023

L'Atlantique
offre ses huitres et sa grisaille agitée
-
aux vacanciers chanceux, promeneurs
en attente
-
du frais 
muscadet de midi.

26.04.2023

La demeure
de Sablé-sur-Sarthe demeure intacte (meubles, rideaux) ;
-
grand miroir me reflète :
quadragénaire acnéique.
-
Les poussières 
étoffent le souvenir.

25.04.2023

La joie
monte souvent dans la solitude
-
des champs de pensée.
Je vibre
-
tant que
je me transforme.

24.04.2023

Belinda et 
Jérémie, la petite Thérèse,
-
les bêtes empaillées, les 
privilèges, les
-
gauches mortes,
les tartes flambées.

23.04.2023

Laurence mijote
un bœuf bourguignon
-
du chef Sébastien Baud.
Fumets croisés
-
rue Dolomieu
dans la cuisine.

22.04.2023

Eve avait
l'éclat
-
métallique de l'été ; 
j'attends
-
la promesse
de mon adolescence.

21.04.2023

Beauté
des images.
-
Journal intime de Meszaros.
Scénario profond.
-
Langue magnifique.
Beauté des visages.

20.04.2023

Se souvenir...
-
-
Rue Allix, à Saumur, 
le bureau,
-
la fumée 
bleue des cigarettes.

19.04.2023

Salons,
Union Interalliée : la beauté au service de l'argent. 
-
C'est plus élégant, 
pourtant, quand
-
l'argent
sert la beauté.

18.04.2023 

Bach
aux notes dilatées dans l'oeuvre de Nystedt.
-
Immortal Bach, emportez-moi
plus loin,
-
plus loin que mes chagrins.

17.04.2023

Incommensurable
ennui de la vie familiale, Ô dysharmonie.
-
Les objets, les cris,
vide moral,
-
désaffection intellectuelle,
tribulations sans envergure.

16.04.2023

Conversations
à maux couverts des villageois désespérés.
-
Maisons salafistes, muezzins sauvages,
indifférence institutionnelle. 
-
Blondinettes converties
à quatorze ans.

15.04.2023

Aube. 
Terre mouillée, les bergeronnettes pépient.
-
Sept coups au clocher.
Chien et
-
enfants étalés
dans mon lit.

14.04.2023

Aurore
sur les champs gras.
-
Mes yeux plissés scrutent 
l'épervier
-
qui fend
sur le lapin.

13.04.2023

Vexin. 
Les enfants dorment. 
-
Dans le grand lit,
me rejoint
-
le chien
de la maison.

12.04.2023

Gouttes
de pluie,
-
tôle des toits, cheminées,
ciel blanc.
-
Je crapote
un poème cendré.

11.04.2023

Il 
hurle
-
"Connasse ! Connasse ! Connasse !" devant
les enfants
-
et se
roule par terre.

10.04.2023

Hétérosexuelles
-
-
profondeurs : Bagration et Rachmaninov,
j'aurais 
-
brûlé pour
vos hautes statures.

09.04.2024

-
Par la tonalité en mi mineur des ciels purs,
-
"nos jours s'échappent
du silence"
-
à Imenström
(amertume des caresses).

08.04.2023

-
Assise à la Rotonde au soleil du printemps,
-
exaltée par la solitude,
ma joie
-
de vivre
palpite au vent.

07.04.2023

-
Sur le lac de Genève, en 1841, 
-
Sturm et Colladon jouent.
Enfants sages
-
devenus grands,
leurs barques immobiles.

06.04.2023

-
Je m'enfonce dans l'Europa
-
de Georges-Henri Soutou,
pour conjurer
-
le chaos,
accueillir la clarté.

05.04.2023

-
Dans la nuit sans lune,
-
petite Thérèse posée là,
cœur ouvert :
-
chapelle intime
de la nuit.

04.04.2023

-
Une bière, des livres,
-
et cet air tendre 
de Tarrega.
-
Un baiser 
sur mes lèvres.

03.04.2023

-
Messe des oiseaux
-
pour choeur de femmes,
Dynam-Victor Fumet.
-
L'art
des hautes cimes.

02.04.2023

-
Le bleu,
-
la neige, les chalets, 
les sapins,
-
les épicéas,
la mystérieuse Anne-Claire.

01.04.2023

-
Mourir
-
à l'aube, renaître
à midi,
-
vivre encore
jusqu'au dîner.

31.03.2023

Deux bébés endormis
respirent
-
sur mon sein
en contrepoint.
-
Angelots potelés,
valets de cœur. 

30.03.2023

Au Florentin, cafés,
-
-
croissants, fragiles pouvoirs :
la monnaie 
-
du roi,
les réseaux Foccart.

29.03.2023

La revoilà,
l'exaltation, avec ses cafés noirs, ses textes forts,
-
ses envolées lyriques,
ses rires,
-
son requiem :
Franz von Suppé.

28.03.2023

La Visitation.
Dans la chapelle, j'entends le coq chanter !
-
La ville disparait
avenue Denfert-Rochereau.
-
Belles dames
derrière les grilles.

27.03.2023

Rodogune, Cléopâtre,
se détestaient ce soir rue Charles Fourier,
-
et le cidre
nous enivrait,
-
in memoriam
Cécile Hussherr-Poisson.

26.03.2023

Ici, café
dans la lumière ; là-bas, cris aigus,
-
secouages, immobilisations, reproches
du chevelu.
-
Mon café
refroidit un peu.

25.03.2023

Fatigue morale
de suivre jour et nuit
-
ce cauchemar psychique 
de maltraitance.
-
Un beau
chemin de croix.

24.03.2023

Les poubelles 
flambent dans la ruelle.
-
A ma fenêtre,
j'écoute
-
les sirènes
strier le faubourg.

23.03.2023

C'est 
donc la terreur
-
qui prévaut ici
rue Daguerre.
-
Courage, sœur,
courage, enfants chéris.

22.03.2023

Je dors
par terre.
-
Vue sur mère, 
conversations allégées.
-
Ma vie,
ce film français.

21.03.2023

Premier matin
printanier,
-
éternel premier matin.
Regrets, espérances.
-
Cadence plagale 
de nos vies.

20.03.2023

Plage Monge.
-
-
La septième symphonie de Bruckner,
-
du tzatzíki,
des feuilles de vigne.

19.03.2023

Exil
auprès des hautes fenêtres, pour chuchoter au cerisier fleuri
-
que sa fraîcheur 
me sauve,
-
sa fraîcheur 
calme et rose.

18.03.2023

Soudain
J'ai fui les conversations, subtilisé la clef...
-
Bergère de merisier, 
merle siffleur,
-
quiétude solitaire
du grand bureau.

17.03.2023

Silence.
Faible lueur rosée, émergeant de la plante ; 
-
L'âme tranquille,
bruits lointains.
-
L'attente 
vespérale des amis.

16.03.2023

Fascinée
par la finance comportementale - émotions liquides-,
-
tes longues mains
qui frémissent,
-
mon frère
au visage calme. 

15.03.2023

Ouvrir
les fenêtres du cœur, laisser
-
entrer le vent,
siffler Ipanema,
-
se servir
un second café.

14.03.2023

Chut !
Une quinte de loup
-
chuinte sans cesse.
Bruit fantôme,
-
harcèlement cruel
depuis vingt ans.

13.03.2023

Ici
et partout, poubelles,
-
sacs, déchets répandus ;
à minuit,
-
dans Paris,
les rats festoient.

12.03.2023

Remets
le requiem
-
d'Osip Klozowsky,
qui distille
-
la paix
dans les alarmes.

11.03.2023

Remix
vivaldien,
-
nappes électros de
Terje Rypdal,
-
les cimes,
vers les nuées.

10.03.2023

Nox
-
-
ton manteau noir
m'enveloppe
-
j'écoute
mon propre cœur.

09.03.2023

-
Un café sur les bords de la Seine brune
-
par un frais 
matin parisien ;
-
les platanes
frémissent de joie.

08.03.2023

-
Rejoins-moi sur l'Île des morts de
-
Rachmaninoff, mon amour,
en Uber : 
-
le chauffeur
exhalera Fahrenheit (Dior).

07.03.2023

-
La nuit je ne dors plus jamais ; 
-
je m'enfuis
en souriant
-
au fond 
des pensées floues.

06.03.2023

-
Les carabines, les hermines, le Viré-Clessé
-
sous les massacres
de cerfs,
-
en compagnie
des trois brigands. 

05.03.2023

-
Une fenêtre ouverte, un aboiement,
-
un chant vosgien,
ton coeur
-
n'a 
jamais quitté Cornimont.

04.03.2023

-
Graviers dans le silence,
-
un épagneul somnolant,
la cour,
-
le figuier
allongeant son ombre.

03.03.2023

-
Déjeunons au club
-
telle une vieille
tante célibataire
-
en compagnie
d'autres hurluberlus.

02.03.2023

-
radiateurs troués,
-
toiles d'araignées,
hibou mort,
-
parquet écroulé,
quelques loirs heureux.

01.03.2023

-
Lecture
-
du schtroumpf financier,
magistrale leçon
-
de sociologie
et d'économie.

28.02.2023

Les ruelles
bleues et roses derrière le port de pêche
-
les cris
des goélands
-
quelqu'un siffle
"Adieu cher camarade".

27.02.2023

Famille, ennui
sempiternel des cris, des tartines, des pipis,
-
des promenades,
des jeux,
-
des emmitouflages,
des journées enfantines.

26.02.2023

Le chevalier
de Malte et sa Dame se
-
vouvoient sur
l'Atlantique
-
dans leur
salle à manger.

 

25.02.2023

Cheveux longs,
bide bien gras, odeur pestilentielle,
-
voix castrée,
crises nerveuses,
-
obsessions pointilleuses,
voici mon (mot autocensuré) !

24.02.2023

Aimé-je
étendre le linge humide
-
pendant que
la bouilloire
-
chauffe pour
un café éthiopien ?

23.02.2023

Faisselle, miel
et Kristin Lavransdatter
-
aux aurores
d'hiver.
-
Europa, Europa,
mon amour identitaire.

22.02.2023

Saint-Jean
de Dieu.
-
Des chimiothérapies
en intraveineuse,
-
des cendres
sur le front.

21.02.2023

Lutèce, premier
matin. 
-
Vivre libre : 
un café. 
-
Hiver tendre
comme un amour.

20.02.2023

Rajeunir doucement...
-
-
Qaada Chaabi
de Guerouabi. 
-
Le passé
irrigue le présent.

19.02.2023

Certes,
point besoin de refuge autre que la grande lame ; 
-
ange lucifuge,
ta nuit
-
se meurt
dans le cristal.

18.02.2023

Quitter
les baies vitrées, les vastes pièces, les tours,
-
le ciel,
la périphérie,
-
pour un
nid à Lutèce.

17.02.2023

Abandonne
ces affres culturels, artistiques, ces pièges littéraires
-
et plonge
avec délice
-
au fond
des plaisirs financiers.

16.02.2023

Comptabilité,
lentement, j'apprends à t'aimer.
-
A te 
trouver créative,
-
séduisante et
même hypnotisante, parfois.

15.02.2023

Neige,
tu m'entoures, tu tourbillonnes.
-
Blanc rêve
m'emporte
-
au pays
des âmes invaincues.

14.02.2023

Regarde
le visage de Laïla.
-
En vieillissant,
il embellit,
-
s'affine
et devient mystérieux.

13.02.2023

Tricoter
à mains nues
-
la couverture
bleu marine
-
deux mètres 
sur deux mètres.

12.02.2023

Poutres,
chaux, tomettes,
-
un massacre 
au mur,
-
la campagne
du quartier latin.

11.02.2023

Eternelle
Notre-Dame,
-
expérience immersive,
réalité virtuelle,
-
J'adhère
à la magie.

10.02.2023

Bach
-
-
(Jesus bleibet
meine Freude)
-
et nems
aux petits légumes.

09.02.2023

Dans le Uber, pont d'Austerlitz, oublier les métastases
-
et revoir
Christophe, Laurent,
-
Laurence, Léonor
danser la vie.

08.02.2023

-
La voix du frère, injection d'énergie sacrée.
-
Soleil hivernal,
trêve heureuse.
-
Je crois
au patriarcat magnifique.

07.02.2023

-

L'enfant regarde ses muscles avec application ;
-
je bois
mon café.
-
Qu'aura
été ma vie ?

06.02.2023

-
Et les jours passent, se suivent,
-
se ressemblent :
chocs, habituations,
-
la turbulence
est devenue banale.

05.02.2023

Sur un piano Gustav Rösler,
-
à Eledény,
tu égrenais
-
des notes
de Raimann Rudolf.

04.02.2023

-
Connais-tu la beauté
-
des énantiosèmes ?
Ils insufflent
-
l'immensité 
de la complexité.

03.02.2023

-
Minuit des douleurs.
-
Morphine douce.
Quelques mots,
-
mère coriace
défiant le temps.

02.02.2023

-
courbatures sans
-
sport. Hématomes
sans coup.
-
Sang sans
liquide. Amour mort.

01.02.2023

-
Amours,
-
vous reviendrez
me prendre
-
en vos
doux bras clandestins.

31.01.2023

Mendiante de nuit,
solitaire,
-
tu prends
ta marche
-
en patience
jusqu'aux aurores.

30.01.2023

Je dors encore,
-
-
éveillée, 
parce que
-
je ne
veux pas voir.

29.01.2023

Briques ensoleillées
du mur d'en face, vastes terrasses minérales, végétales, 
-
Saint-Jean-Bosco,
cloches dominicales.
-
Quelques baisers,
un roman XIXème.

28.01.2023

Murs ocres
assombris par les longs rideaux. La mémoire dort,
-
douteuse ; 
je chante
-
une ode
à la tristesse.

27.01.2023

... par sa
douloureuse passion, sois miséricordieux pour nous et
-
pour
le monde
-
entier, par 
sa douloureuse passion...

26.01.2023

Quatrième étage,
un immeuble cossu du seizième arrondissement.
-
Soieries, 
vieux bois,
-
le passé
s'est recomposé.

25.01.2023

Le smog
descend sur la rue Pétrarque
-
Ulule 
une chouette
-
La ville
s'efface complètement.

24.01.2023

Tu chevauches
la jument des nombres
-
entiers,
jusqu'aux
-
terres blanches
de l'infini.

23.01.2023

Insomnia mundi
Les angoisses universelles
-
remplissent
la nuit
-
d'infimes
poussières d'étoiles

22.01.2023

Plein froid,
chevaux bruns.
-
Courses
de Vincennes.
-
La majestueuse
Flamme du Goutier !

21.01.2023

Baies vitrées
végétales,
-
adieu.
Bientôt vous
-
ne serez
qu'un souvenir.

20.01.2023

Rachmaninov facétieux
-
-
Rayons 
de janvier
-
Petite danse
dans mon cœur.

19.01.2023

Hiver : 
au jardin de l'Observatoire, la guerre des jumeaux.
-
Lutte
sans merci,
-
bestiale concurrence
autour du toboggan.

18.01.2023

Ici
saint Jean de Dieu et tous les saints,
-
toits
d'ardoise,
-
clarté au
jardin des malades.

17.01.2023

Quelquefois,
deux jours se suivent comme en rêve,
-
blancs,
sans moteur,
-
en transhumance
dans la déréliction.

16.01.2023

Quelquefois,
le jour passe comme en rêve,
-
blanc, 
sans action,
-
en déshérence,
dans la culpabilité. 

15.01.2023

Oblique
lumière, tombant sur la fenêtre
-
Parallèle
des caresses
-
trapèze dorsal
sur le plancher.

14.01.2023

Bougie
écorce d'orange, parfum
-
corsé,
deux mains
-
s'effleurent
rue Emile Richard.

13.01.2023

Plus 
une seule nuit
-
sans 
Nuit rhénane,
-
d'Apollinaire,
entre les reins.

12.01.2023

Prince, 
tu chantes
-
que 
la neige
-
tombe parfois
en plein avril.

11.01.2023

Sourire
coquin,
-
mystère
savamment entretenu,
-
charmes discrets
du beau Jérémie.

10.01.2023

Janvier
-
-
2024 :
viendrez-vous
-
aux bains 
chauds de Budapest ?

09.01.2023

-
Nous nous enfoncerons toujours plus loin, entre les hêtres,
-
dans
la forêt
-
du passé,
haute, sombre, marécageuse.

08.01.2023

-
Dans le soleil dominical de janvier,
les cloches
-
de
Saint-Jean Bosco
-
font vibrer
le village Charonne.

07.01.2023

-
Dès l'aube, nous plantons ce mirabellier
-
et 
tu évoques
-
l'école
mathématique de Lwow.

06.01.2023

-
Un dîner intime à la campagne.
-
Amitié,
tu demeures
-
le pilier
d'une vie.

05.01.2023

-
Sur le fauteuil d'osier
-
Pomaré, 
tu regardes
-
la nuit
qui s'effile.

04.01.2023

-
Rue Saint-Nicolas, Amalia Rodriguez,
-
fado.
Pourquoi travailler ?
-
Mon cœur
préfère vraiment chanter.

 

03.01.2023

-
Eça de Queiroz
-
Lente,
calme lecture,
-
les arômes
chuintants du Portugal.

02.01.2023

-
Pénombre douce,
-
tendresse.
Un café,
une tartelette,
-
mon travail
et ma solitude.

01.01.2023

-
Paillettes,
-
raisons.
Transe danse.
-
Le retour
de l'avenir.

31.12.2022

Dans ma tête
un
piano-bar,
quelques notes
et puis
-
se retirent
au loin.

30.12.2022

Cette âme triste
jusqu'à
la mort.
Ce calice
-
qui ne 
s'éloigne.

29.12.2022

Midi, Cerfroid. 
La cuisine de l'église universelle : piment vietnamien, boulettes
nigérianes,
vin kazakh,
vanille marquisienne - 
-
Merci Jean
de Matha.

28.12.2022

Heure sainte
(tous ces lits de morts, tous ces affligés),
nuit
du monde.
Les grelots
-
du cortège
des pénitents.

27.12.2022

La cloche
ponctue la nuit ; elle divise le silence. 
Douceur
des Vigiles,
pas perdus. 
-
Les renards
du Valois.

26.12.2022

A Cerfroid,
Tahitiennes, Malgaches, Versaillaises, Bretonnes, Antillaises, Calédoniennes.
Silence 
des arbres.
Nos cellules.
-
Maison trinitaire,
pierre blanche.

25.12.2022

Hiver mental.
Emmanuel de Michel Colombier, soudain
tout
me revient : 
l'adolescence,
-
ses ennuis,
ses matins.

24.12.2022

Marche vespérale. 
Les hautes portes cochères.
Petite
pluie fine
sur Port-Royal.
-
Pourquoi pas
India Song ?

23.12.2022

Bœuf bourguignon,
fromages coulants, Bordeaux,
miel
sur banane,
temps doux ;
-
un air
de Rabelais.

22.12.2022

L'appartement
en face : 
masturbation, 
voisin perdu
au fond
-
du rêve
sexuel-amoureux.

21.12.2022

Nos stocks
fondent
et
se reconstituent.
Nos livres
-
s'accompagnent
de cidre.

20.12.2022

La veille
-
de 
l'hiver,
une vanité
-
lancinante comme
un tourment.

19.12.2022

75005.
"Celui qui marche vers la mosquée dans l'obscurité
de 
la nuit"...
Ecoute, écoute
-
l'homme 
de foi.

18.12.2022

Bivouac.
24 m2 : grand'mère ronflant, enfants étendus, tante insomniaque.
Rires éteins.
La ville
-
soudain devient
colline inspirée.

17.12.2022

Rideau.
Le serviteur muet chargé de fruits tendres.
Tenture.
Deux enfants
murmurent sagement ;
-
sœur pestouille,
frère gribouille.

16.12.2022

Exaltation ! 
L'elevaverunt de Mondonville, fleuve vocal,
Drogue
psychédélique sonore...
Ma sœur
-
guérie, miraculée
du chœur. 

15.12.2022

Moxas.
La maison de la mère,
minuscule,
embaume, exhale
l'armoise.
-
Kodaly Zoltan
(Veni Emanuel)

14.12.2022

Canards
glissant sur l'onde 
brune.
Eaux mortes,
arbres nus.
-
La barque
s'endort.

13.12.2022

Glacée
l'eau jaillit,
fuse
la joie
du corps
-
tendu vers
l'impulsion.

12.12.2022

Miroir,
regarde-moi
et
donne-moi
le courage
-
d'être 
moi-même.

11.12.2022

Homélie
du 
père
Kévin Anastase,
lumière jaillissante
-
à Notre-Dame
de Lorette.

10.12.2022

Gorge
-
vin 
de bouche,
liqueur sombre
-
chaudes amours
de décembre.

09.12.2022

-
La fougère excroissante dans la chambre surchauffée se meut
et
m'enserre,
liane violente.
Peur, panique,
-
le végétal
se venge.

08.12.2022

-
Sur le pont Maria Valeria, les amants hongro-slovaques
langoureusement
s'étreignent.
Ils recousent
-
les nuits 
d'Europe.

07.12.2022

-
L'habituation hédoniste nous blase,
le vent
souffle
aux fenêtres
et les
-
idéologies millénaristes
se réveillent.

06.12.2022

Le chat miaule sur le toit
rue
Saint-Nicolas.
Téméraire félin,
-
que faire
pour toi ?

05.12.2022

-
Les litanies de l'humilité
égrennent
leurs fruits.
Soyez béni,
-
Cardinal Merry
del Val. 

04.12.2022

Ballade de la dépendance
sexuelle.
Ô berceau
des dominations.
-
Main gauche 
des nuits.

03.12.2022

-
Le vingtième arrondissement,
son 
pain naturel,
son tutoiement,
-
ses Vignoles,
sa Réunion.

02.12.2022

-
Le visage
laurencien,
feintes nacrées,
sa dissolution
-
en mer
de Timidité.

01.12.2022

-
Volontairement
casser
la voix
pour oublier
-
les éveils 
sans joie.

30.12.2022

Pigeons, cailles, colverts,
-
perdreaux,
faisans,
lièvres, biches,
-
sanglante tristesse,
têtes séchées.

29.11.2022

Sables novembraux.
Le mystère des armoires, la beauté de l'Atlantique.
Et
puis
l'âme
-
des chorals
de Bach.

28.11.2022

Vos yeux, 
bars, merlans, soles, pagres, dorades, ombrines, seiches, limandes,
morts,
globuleux,
vos corps
-
froids, translucides,
vos écailles.

27.11.2022

Passive, oisive,
envieuse de ceux qui se lèvent tôt
spontanés,
énergiques,
je voudrais
-
en moi
un moteur.

26.11.2022

Temps immobilisé.
Le pavillon, 13 boulevard du Montparnasse.
Passé
vivace,
visages vieillis ;
-
visages surgis,
intime histoire.

25.11.2022

Eux sages,
moi noyée dans le Fixin.
Étrange
Laurence !
Mystérieux Hector...
-
Fabuleux Porte-Christ
chez Elle.

24.11.2022

Me languir
en rêvant, adolescente encore
éternellement
transie
de rêve,
-
rêverie éternelle
des lendemains.

23.11.2022

Méchante inspiration !
Tu t'enfuis.
Écrire
alors
devient bête.
-
Mais scribo
ergo sum.

22.11.2022

Pâte brisée,
crème, poireaux,
œufs,
échalotes,
ce soir,
-
avec Talleyrand
de Waresquiel.

21.11.2022

Rivers of
light
de
Esenvalds,
inondez-moi
-
pour que
je pleure.

20.11.2022

Beau samouraï,
-
viens
dans 
mon rêve...
-
Combattant perdant
avec panache.

19.11.2022

Fumerons
dans la chambre, chaleur irradiée, quelques paroles, hululement dehors.
Lentement,
lentement,
très lentement,
-
je surmonte
la vexation.

18.11.2022

Aube
le feu crépite encore dans la cuisine froide,
-
châtaignes,
pommes,
chat sauvage.
-
Faisons cuire 
le pain.

17.11.2022

Retour
à Saint-Etienne sous Bailleul, la ferme carrée
froide,
boueuse ;
avoir faim
-
et revoir
les étoiles.

16.11.2022

Mercredi,
temps frais sur la ville pâle,
feuilles
mortes,
et toi
-
qui traduis
du thèque.

15.11.2022

Trinité.
Un ami sous la pluie.
Déjeuner
parisien.
La montée
-
des idéologies
de demain.

14.11.2022

Seule
danser comme une furie,
gorge déployée,
hanches renversées,
-
vie folle
à délier.

13.11.2022

Varenne,
vastes bureaux vides,
café
froid ; 
confidences dominicales,
-
saga des
espérances déçues.

12.11.2022

Lavialle,
Millésime 1978, 
or liquoreux.
Lustre baccarat ; 
-
la nuit 
s'enivre.

11.11.2022

Plantes
vertes,
succulentes
cactées,
évasion sauvage
-
au milieu
des immeubles.

10.11.2022

Clarté :
-
empyrée
enfuie,
matin perdu ;
-
poussière blanche
du fleuve...

09.11.2022

-
Au pays des lumières, de Gérard Mourou et des gabegies,
les
platanes
me toisent
-
en perdant 
leur feuillage.

08.11.2022

-
Je rêve d'échafauds en fumant mon houka. 
Miroir : 
ennui. 
Jours : ennui.
-
Occupations : ennui.
Ennui profond.

07.11.2022

-
La main tremblante de Parkinson, la théière -
thé,
brioche -,
une cousinade...
-
Souvenirs de
Menthon Saint-Bernard.

06.11.2022

-
Fine pluie sur le Père Lachaise
Là-bas
Au-delà des toits.
-
Et Laurence
qui dort.

05.11.2022

-
Tigre tapi dans l'âme
Ô colère
toujours tue
-
Pénombre mentale
sur Atlantique

04.11.2022

La nuit, la toux
se
mêle
au vent.
-
Deux bronchiolites
se mélangent.

03.11.2022

-
Bleu d'Atlantique.
Etendue
plane.
Aurore suspendue.
-
Un zeste
de nacre.

02.11.2022

-
Souffle vent.
Gronde
bébé.
Ici, tempête.
-
Les hauts
de Hurlemarmaille.

01.11.2022

-
Pique,
passe,
traverse,
Échappe ! Tricoter
-
une fuite
sur place.

31.10.2022

La marmaille hurle
abondamment.
Navrance.
-
Cernes violets.
-
Matin déchiré
d'automne.

30.10.2022

Tes désirs francs
-
ravivent
-
les sens
-
d'un
corps affaissé.

29.10.2022

Dersou Ouzala !
Dans le noir de la cinémathèque, huit cents yeux
contemplent
-
la taïga,
-
le feu,
les hommes.

28.10.2022

Je marche.
Au téléphone, les sanglots étouffés d'une sœur.
Tombe-Issoire.
-
Qui dira
-
le désespoir
du quotidien ?

27.10.2022

École buissonnière.
Nous essayons les scooters de la ville,
tranquilles,
-
errantes, manantes,
-
sous les
feuilles tourbillonnantes.

26.10.2022

Un banc. 
Compote, pain au lait et chocolat.
Corneilles.
-
Feuilles mortes.
-
La tante,
la nièce.

25.10.2022

Reste ici.
N'allume pas la lampe. 
Ecoute...
-
Au loin,
-
le murmure
des rues.

24.10.2022

Se lever
pour écouter un hymne
national
-
qui ressemble
-
au sanglot
du Danube. 

23.10.2022

Si conventionnelle,
si sérieuse jeunesse,
blafarde, 
-
jusque dans
-
ses fêtes 
sans pitié.

22.10.2022

Provence (rue
de), amitié,
conversations,
-
Police nationale,
-
tapenade sur
les rails.

21.10.2022

Boulevard Saint-Germain,
Sofia : 
répartition,
-
licences commerciales,
-
copie privée,
café crème. 

20.10.2022

Utopistes engagés,
-
collectivistes.
-
Planète, tolérance,
-
nouvelle religion
du bien.

19.10.2022

Sillage
de ces familles hongroises de Compiègne, littéraires, financières, musicales,
dynamiques,
-
double élégance,
-
double culture,
double fierté.

18.10.2022

Octobre,
ivre de vin perdu, ivre de mots jetés,
octobre,
-
verres bus,
-
baisers donnés,
baisers volés.

17.10.2022

Ocre,
se noyer dans les nuances d'ocre,
puisque
-
pour nous,
-
parler vrai
est interdit. 

16.10.2022

Solitude
belle comme le soleil qui caresse,
demeure
-
en moi !
-
Microscopie en
champ sombre.

15.10.2022

Oblique
lumière d'automne sur mon
éveil,
-
oblique sourire
-
au fruit 
du jour.

14.10.2022

Vivante
encore, sortie de clinique.
Marcher,
-
deviser, rire : 
-
la mort
dort encore.

13.10.2022

Tambourinage
de la pluie, 
chambre
-
claire ; immobiles,
-
deux femmes
se taisent. 

12.10.2022

Radio,
rap polonais.
Pluie
-
de lumière.
-
La Talisman 
file droit.

11.10.2022

Buxtehude,
Saint-Nicolas,
instances...
-
Ma honte
-
de toujours 
trop parler.

10.10.2022

Peurs,
-
craintes.
-
Lumière orange.
-
Ennui diurne,
mélancolie nocturne. 

09.10.2022

-
Ocre du mur, Hora lunga par Tamestit, air frais.
Epure ; 
-
ville spectrale. 
-
Messe dominicale,
fruits frais.

08.10.2022

-
Je t'aime en ce matin doux, musique
tonale,
-
lorsque, mutine,
-
tu quittes 
les autoroutes.

07.10.2022

-
Au jour hypothétique de mes 80 ans, 
que
-
veux-je 
-
regarder dans
le miroir ?

06.10.2022

-
Pour ce garçon de vingt ans,
enfui
-
une nuit. 
-
Météore inconnu.
Prénom : Sacha.

05.10.2022

-
Sienne et Matera en mémoire,
Gesualdo,
-
café tendre,
-
matin long,
automne lent.

04.10.2022

-
Le frère, voix chaude,
sympathie,
-
regard brun,
-
charnel malgré
la pudeur.

03.10.2022

Ton âge tendre
éclôt.
-
Mon ange, 
-
mon âge 
mûr fond. 

02.10.2022

-
Octobre, pluie
monotone.
-
Ta voix
-
à nulle
autre pareille.

01.10.2022

-
Corpuscules,
ondes.
-
L'amour
-
comme volonté
et représentation.

30.09.2022

Le soir tombe.
-
-
Enveloppée dans une couverture, j'entre dans le requiem
de Fejtö.
-
Autriche-Hongrie,
belle éternelle.

29.09.2022

Zestes de
cucumber Martini entre les neurones, éoliennes par la vitre,
-
Attila Jozsef sur les genoux, café sur la tablette,
un sourire
-
sur mes lèvres gercées.

28.09.2022

Nous, cyborgs,
nourris en enfance de grands romans d'aventure,
-
noyons nos yeux au fond de l'étang triste
des écrans.
-
Cristaux liquides,
eaux mortes.

27.09.2022

Train absurde
du sommeil immobilisé sur la voie insomniaque...
-
... dans ce combat, dans cette guerre qu'on ne
commence jamais.
-
Une tisane
pour rustine.

26.09.2022

Fuir loin
des grandes hontes de la veille.
-
Sur la scène du théâtre de la distinction sociale,
je saccage
-
mon rôle 
très flou.

25.09.2022

Village dominical
de Charonne. Bleu ciel horizontal,
-
qu'apportes-tu aux bêtes avides que nous sommes ?
J'attends
-
ta sonate
d'automne.

24.09.2022

Rue Daguerre,
les enfants se redécouvrent
-
et le ciel se couvre. L'Armagnac s'apprivoise,
profond, chaleureux ;
-
dehors, passent
les passants.

23.09.2022

Salle bleue
du comité : réunion...
-
La belle Léonor enroulée dans son châle s'ennuie
peut-être autant
-
que moi,
peut-être pas. 

22.09.2022

Le goût
du travail,
-
matériel et immatériel, ses odeurs, ses ambiances, ses fichiers
informatiques classés,
-
ses banals
temps morts.

21.09.2022

Tout demeure
immobile
-
dans l'amour vespéral des histoires, dans les rires
des enfants
-
et des
grandes personnes.

20.09.2022

Murs ocres
-
-
Tracer les lignes du projet sur le temps long.
Etat profond.
-
Hora lungà
de Ligeti.

19.09.2022

Pourquoi
les plus grandes joies émergent-elles du minuscule studio ?
-
La reviviscence des exaltations estudiantines, peut-être, ou l'exultation
de transmuter
-
la matière 
en prière ?

18.09.2022

Silence.
Sous l'Ondée de Cécile, le travail calme,
-
lent, fécond, ressemble à l'orage muet, au feu
sans craquement,
-
aux pluies 
sans eaux. 

17.09.2022

Oyez !
Mesdames, messieurs, voici l'hôtel de Massa,
-
son histoire amusante, ses meubles, son jardin, ses missions,
son âme, 
-
sa fatigue,
son avenir.

16.09.2022

Cloches
de Saint-Jean Bosco dans le lointain ;
-
tendre tiédeur du petit déjeuner au creux du lit.
Conversation laurencienne -
-
toitures infinies -
nimbostratus - café...

15.09.2022

Déjeuner
au rez-de-chaussée, notre condition bien-aimée,
-
à ras de cour, face aux troncs, aux faux-pas
des visiteurs
-
de l'
immeuble parisien.

14.09.2022

Paris.
Riche Richelieu, palmiers, façades
-
Labyrinthe de livres précieux, somptueuses collections royales, délicatesse, raffinement,
deux femmes : 
-
Marie vendéenne,
Isabelle algérienne.

13.09.2022

Marteau-piqueur
perçant les rues,
-
omelette aux fines herbes et travail aux petits oignons.
Décor sempiternel
-
des travaux 
et jours.

12.09.2022

Oublier
les détails,
-
oublier les soucis quotidiens, se noyer dans la voix
grave de
-
Latinovitz Zoltàn,
en cachette. 

11.09.2022

Moucherons 
minuscules
-
dansent au creux du rayon de soleil, filet fumant
du café,
-
liturgie des
heures douces.

10.09.2022

Solitude. 
-
-
Soliloques blancs, comme des ondes sur l'étendue lisse
du temps.
-
L'esprit 
au repos.

 

09.09.2022

-
Les hommes d'action et de combat, Ernst Jünger,
-
Les femmes fortes qui tiennent le foyer, feu éternel,
définitivement morts
-
ou prêts 
à renaître ?

08.09.2022

-
Lorsqu'il pleut sur la ville, en septembre, 
-
il faut, entre deux labeurs, relire Antigone de Sophocle,
féroce miroir
-
de nos 
conflits insolubles.

07.09.2022

-
Comme il pleut sur la ville atlantique
-
et comme l'espérance est violente, l'angoisse piquante,
l'attente
-
éternelle, douce,
incertaine, palpitante.

06.09.2022

-
La troisième sonate d'Ysaÿe glisse
-
dans l'appartement de septembre partagé entre lumière et
secrètes ténèbres.
-
Douce tristesse
des instants. 

05.09.2022

-
Dans la grande armoire normande,
-
j'ai attrapé la liquette brodée de tante Marthe
(1894-1976).
-
Je flotte
en dentelles.

04.09.2022

-
Les cris des mouettes.
-
Nous nous sommes baignées dans l'Atlantique, de nuit.
Halo lunaire.
-
Au lit,
Paul Thureau-Dangin.

03.09.2022

-
Terres grasses, arbres,
-
la Beauce dans le brouillard auroral et Charles Péguy
en mémoire.
-
Gallia vulnerata,
Europa invicta.

02.09.2022

-
Je cherche
-
l'affectataire qui me guidera vers le poste songeur,
celui où
-
je servirai
le Rêve.

01.09.2022

-
Septembre...
-
Souvenirs d'une scolarité brutale, terne, destructrice, méprisante, hermétique,
éliminer psychiquement
-
tous ceux
qui dénotent.

31.08.2022

Engrangé tant de
lumière - 
-
"Un reposoir sans fin pour l'âme solitaire" -
et allumé
-
tant de
cierges là-bas...

30.08.2022

Ciel de nacre.
-
-
Les fils électriques sur les foins ; les semis
d'avenir
-
et mon 
muscle cardiaque.

29.08.2022

Frais matin,
deux garçons blonds et moi dans une porsche noire,
-
vers la chapelle du temps de Brem, encore
close, encore
-
vierge de
supplications humaines.

28.08.2022

Adulte encroûtée,
exténuée par les présence harcelante des petits enfants,
-
je m'enfuis dans les recoins d'ombre
pour respirer
-
mon café
de solitude.

27.08.2022

Avec patience,
et en la présence sonore d'Ockeghem,
-
faire des ménages littéraires pour renflouer les caisses
et tenir
-
l'an
qui vient.

26.08.2022

Voix grégoriennes
dans la nef de l'église
-
Repos divin entre deux plages d'engrais littéraire
et commercial
-
Heureuses entrailles
beata viscera

25.08.2022

Basses oeuvres
d'une mercenaire du verbe.
-
J'écris sur commande pour de l'argent
en rêvant
-
d'une délivrance profonde.

24.08.2022

Songe matinal
au café du Harar,
-
Considérations sur les opportunités des jours à venir,
lovée dans
-
la chaconne 
de Bach.

23.08.2022

Ciels de
Neuilly sur Seine,
-
petit peuple international d'enfants joyeux et malades
qui jouent
-
aux étages 
des petscans. 

22.08.2022

Nous avons
réellement besoin
-
d'îlots de confiance, d'océans d'exploration, 
de tendresse,
-
d'art,
de chiens.

21.08.2022

Prends
ma main.
-
Glissons le long du quatuor pour la fin
des temps. 
-
Messiaen messianique
à contre-jour.

20.08.2022

Pourquoi donc
-
-
fuis-je toujours la lumière qui s'approche ? 
Est-ce 
-
par peur,
par choix ?

19.08.2022

Vincent,
Doigts d'or, à l'orgue de la Madeleine,
-
borde savamment les draperies du Super Flumina Babylonis,
fleuve lourd
-
d'Egypte,
à Paris. 

18.08.2022

Rosée. 
Cruel Maine-Coon, ton loir mort empèse l'aurore.
-
Le clafoutis à la rhubarbe sur la table
refroidit et
-
les fougères 
arborescentes boivent. 

17.08.2022

Pleuvent
les regrets de monsieur de Sainte-Colombe
-
sur la cour close de la ferme isolée,
gouttes musicales
-
qui ne
mouillent pas.

16.08.2022

Nuages,
la charpente, les pierres, les graviers,
-
esquisse topologique d'un corps de ferme normand,
les pommes,
-
la trompette, 
les vins.

15.08.2022

Mets
robes de bal et bottes,
-
descends vers le marécage, la barque t'attend,
tu rameras
-
et le 
fleuve jaillira. 

14.08.2022

Clic-clic
Ouvrir les réseaux sociaux
-
Voir défiler les océans, les enfants, les amours,
les maisons,
-
les réussites,
bonheur pornographique.

13.08.2022

Addiction 
aux douches froides,
-
plaisir accru du giclement froid sur ma peau,
je succombe
-
plusieurs fois
par jour. 

12.08.2022

Moi
je poignarderai
-
les trop fortes chaleurs et leur sang giclera.
Je jouirai
-
aux émulsions
de froid. 

11.08.2022

Fais 
attention ;
-
la ville dont le prince est un enfant
a perdu
-
ses eaux
et flambe. 

10.08.2022

Hébétudes.
-
-
Parallèles dévorants pour une ville existentielle, longitude du silence ; 
tendres coordonnées
-
des jours
sans fin...

09.08.2022

-
Nedjma et Nadja, filles littéraires de Kateb et Breton,
-
le long créneau de la Saab du voisin,
le temps
-
enrayé, le 
tempo rayé.

08.08.2022

-
Le lierre frémit dans la courette aux poubelles
-
au tout petit vent du matin d'août,
je doute
-
encore mais
j'avance.

07.08.2022

-
Axe majeur de Cergy-Pontoise, descendre, monter, souffler.
-
Fermentation de nos colons, nous devenons barils agricoles.
Puissance ventrale !
-
Maubuisson : panier
de légumes.

06.08.2022

-
Sur la rivière de la nuit
-
glissent les petites barques sombres de l'angoisse.
Etoile mélatonine,
-
conduis-nous
au répit.

05.08.2022

-
La vase des étangs solognots,
-
les cerfs, les bécasses, les tanches, les marcassins,
les soleils
-
à travers
les futaies.

04.08.2022

-
Assise sur le saule
-
pleureur, la longue marche à travers la théorie
de Galois
-
souffle sur 
ma sève.

03.08.2022

-
Chez l'aieule.
-
Tous les retours du monde ont leur matin,
leurs grenouilles,
-
leurs corneilles,
leur poison.

02.08.2022

-
Chez elle, 
-
le couloir de ma chambre abrite des chauves-souris : 
amies bizarres
-
aux portes 
du grenier.

01.08.2022

-
Vieille
-
et l'esprit plus large que vingt jeunesses
95 ans
-
le fief
la poussière

31.07.2022

Désir, plaisir, surprise,
extase.
-
Buvons encore une dernière fois, jeune inconnu,
et oublions
-
cette parenthèse
presque scoute.

30.07.2022

Lève-toi, observe
-
-
la table de nuit et le bidet,
le crucifix,
-
le paravent,
le flacon.

29.07.2022

Nox terribilis.
Petite Lily-Swann habitée d'agitations, souvenirs obscurs de maltraitance.
-
Je connais son passé, caresse ses cheveux
et récite
-
un rosaire
de guérison.

28.07.2022

La famille,
cette catastrophe sans cesse recommencée, cette came tueuse,
-
ce venin amoureux qui nous tient malheureux
et soumis,
-
étrangers à
toute liberté.

27.07.2022

Rugissements sauvages
des enfants reclus dans la chambre rose.
-
Rires de fous furieux, yeux de drogués,
cris hallucinés.
-
Tout près,
grand'mère dort.

26.07.2022

La Loire
aussi a ses fluxions mathématiques fluides
-
qui chevauchent les siècles, se jettent dans
l'océan
-
et défient
les axiomes.

25.07.2022

Deux foncteurs
sur le treillis des ouverts
-
se muent en faisceaux étales de topos.
Indécidabilité dissoute -
-
qui résoudra
l'énigme ?

24.07.2022

Cahin-Caha
le train des Sables
-
vogue sur la mer rouille de rails
et décoiffe
-
les blondeurs
et rousseurs fauves.

23.07.2022

Amer pétrichor
Jardin de nuit
-
Comme un ouragan de Stéphanie de Monaco
nous dansons
-
nues, riant
aux éclats.

22.07.2022

Les ombres
m'encerclent
-
et nous dansons la ronde en riant,
en sautant
-
Par dessus
le temps.

21.07.2022

Pêches cuites,
Armagac. 
-
Seins nus dans la fontaine de bronze,
tu fredonnes
-
un nocturne 
de Chopin.

20.07.2022

Lendemains rêveurs
-
-
aux arômes d'olives et de mathématique.
Poèmes charnels,
-
confits spirituels
d'aubergines.

19.07.2022

Minuit
Les gouttes fraîches sur nos visages au Delaville Café
-
Frictions politiques, amour, rires du souvenir, sensualité,
six vies,
-
six voyages,
six destins. 

18.07.2022

Krismenn
rappeur entre cieux gris et pluie d'été
-
La tiédeur de nos vies sans intersignes
Le bruit
-
Cette musique
cette route

17.07.2022

Lacération
Tailler dans les veines du corps mystique passé
-
Aimer tellement souffrir et ressentir la joie
de vivre
-
cette douleur 
en entier.

16.07.2022

Jambe
de Laurence sur les toits calmes
-
Charonne village l'été, dixième été, baies
vitrées poisseuses,
-
fine voix
d'éther. 

15.07.2022

Ici,
la chaleur n'étouffe pas.
-
Entrez dans la maison de la mémoire.
Venez, voyez
-
les chandeliers
du désir. 

14.07.2022

Fentes
à travers les volets
-
la lumière coule du lit au sol
et Brahms
-
avale toute
la passion.

13.07.2022

Voix
de Joan Baez :
-
Diamonds and rust, la rouille du temps
et les
-
diamants de
l'amour.

12.07.2022

Pistolets
à eau
-
Enfants trempés rieurs comme des chiots foufous
Corps miniatures
-
Tétines, glaces,
jus délicieux. 

11.07.2022

Lendemains
fatigués
-
emplis encore des longues heures de chant ;
bella ciao, 
-
le monde 
est ressuscité. 

10.07.2022

Garonne.
-
-
Sous le soleil du temple des madrigaux,
une femme
-
en plâtre
nous contemple. 

09.07.2022

-
Angélique à la harpe sous les corps de Félix
-
et la ressouvenance de cette femme rousse.
Tante Astrid,
-
soeur Marie-Madeleine
en religion.

08.07.2022

-
c'est un palais florentin en pays agenais
-
et les dames au violon, au clavecin,
le champagne,
-
l'écureuil,
la joie. 

07.07.2022

-
Les remix du bon Vivaldi s'enchaînent,
-
Vivaldi remixé me déchaîne, hiver  électro dansant,
dansant endiablé
-
l'été
impulsif, immanent. 

06.07.2022

-
Le Grand Maître sous l'Oeil.
-
Les Frères : leurs cannes, épées, foulards maçons :
procession fascinante. 
-
Christian Roblin
parle longtemps. 

05.07.2022

-
Les cousins virevoltent, tournent, pavanent, 
-
sous les charmilles, auprès des vieux vélos.
Quelques chevaux, 
-
le Saint-Hubert,
madame Champmartin. 

04.07.2022

-
Sous les chênes-lièges,
-
le camp des gitans ; leurs guitares magiques. 
Mais, seule, 
-
je quitte
les lieux. 

03.07.2022

-
huitres pleine mer,
-
Gewurztraminer, hymne des chérubins sur le tourne-disque,
la langueur
-
du dimanche.
L'espérance.

02.07.2022

-
pull marin
-
au fond des yeux de la fille.
Chlore piscinal ;
-
poissons jaunes,
piscos sour.

01.07.2022

-
Cavac
-
sur le port de pêche et ratatouille
en cuisine,
-
fatigue profonde,
bonheurs simples.

30.06.2022

Rails de Loire.
-
-
Caténaires de nos vies sans merci,
nuages bleus,
-
Ifs et
éperviers vifs.

29.06.2022

La carafe
aux armes du sanglier écoule son pommeau de 1933.
-
Le temps s'arrête à Senlis,
chère madame,
-
et sur vos paupières.

28.06.2022

Réunionite, palabres,
vingt administrateurs sous le bel arbre à perruques.
-
Un ordre du jour, un désordre,
une romance
-
administrative et
délicieusement décatie.

27.06.2022

Force pure
d'un frère, voix grave, muscles saillants ;
-
pomme d'Adam, plaisir d'Eve.
Enfants innés,
-
Comme vous seriez beaux !

26.06.2022

Boulevard Arago, 
la prison, le couvent, les marronniers ; 
-
les allées où mon coeur chante
à contretemps ; 
-
le tango
du soleil.

25.06.2022

Anouar Benmalek
résonne au temps des insomnies
-
pour ceux qui savent aimer debout
quand Arès
-
revient hanter 
nos villes. 

24.06.2022

Diane danse, 
Aram sert le champagne,
-
le jazzband sort les vieux standards
et Massa
-
s'allume
la nuit. 

23.06.2022

Boulevard Haussmann, 
Les beaux garçons,
-
costumes noirs, regards bleus, sourires conformes ; 
j'effleure,
-
frémissante, vos
vies corporate. 

22.06.2022

Enfant roulée
en boule
-
autour de ses rêves sans souci.
Je regarde
-
sa nuit
s'évider. 

21.06.2022

L'eau
vive
-
a rafraîchi l'heure de midi. 
Jambes nues,
-
temps suspendu
de quiétude. 

20.06.2022

Légère ivresse
-
-
d'une blanche chemise repassée, tendresse
étrange, et
-
si je 
t'aimais ?

19.06.2022

13
boulevard du Montparnasse, perchée sur ces hauts talons verts,
-
je foule à nouveau les herbes
d'enfance,
-
caresse les 
lilas nocturnes. 

18.06.2022

Lointains...
Y vivre d'amour et d'eau fraîche -
-
sur les hauteurs calmes d'Imenström -
avec Oberman,
-
mon amant, 
mon frère. 

17.06.2022

Je 
peux faire de la voile sans vent
-
et je peux t'étreindre encore
une fois,
-
sans larmes
d'adieu.

16.06.2022

Songe
au son du violon d'Ingres
-
dans la fraîcheur des grandes nuits
de juin,
-
sans étoiles
ni souci. 

15.06.2022

Nuit : 
Pouvoir politique et classes sociales.
-
Je retrouve étrangement ce livre de
Nicos Poulantzas. 
-
La bibliothèque
du père ?

14.06.2022


où finit ton corps,
-
s'ouvre le poème, aux interstices
de silence ; 
-
Grâces à 
Fouad El-Etr.

13.06.2022

Ô
passacaille de Haendel,
-
tu sautilles sous les doigts dextres
du garçon,
-
Europe savante,
sourire polonais. 

12.06.2022

Jour
de torpeur
-
Les étals du marché se vident,
badauds amorphes...
-
Les battements
du cœur.

11.06.2022

Tatouages
partout
-
dessins, poèmes, blasons sur les cuirs
des humains
-
au soleil
du marché. 

10.06.2022

Ether...
-
-
L'intérieur des livres, leur peau.
Chasse gardée.
-
Le fusil
du lecteur. 

09.06.2022

-
Assise à côté de l'inventeur du Poème autodaté,
-
Bel homme, beaux yeux, belles histoires,
cigarette électronique -
-
et toute cette attente.

08.06.2022

Sur mon stand, mes petits livres tous frais !
-
Comme une maraîchère littéraire, place Saint-Sulpice,
mes étals,
-
Poings sur
les hanches. 

07.06.2022

De l'autre côté de la frontière,
-
nos corps régénérés oublient la pression
des interdits
-
politiques du
pays muselé. 

06.06.2022

-
Sous les troubles tropiques, peaux déchirées. 
-
Chaines, cuir et dentelles : cousu main
pour soulever
-
un cœur
de pierre. 

05.06.2022

-
Tout meurt dans l'orgue. 
-
Tout renaît sous la voûte sulpicienne. 
La chair,
-
l'amour,
la foi. 

04.06.2022

-
Saint Ephrem le Syrien
-
Vous veillerez avec nous ce soir
quand descendra
-
sur nous
l'esprit. 

03.06.2022

-
Face aux toits
-
de la ville lumière toute grise
Léonor fume
-
une cigarette
de tendresse. 

02.06.2022

-
Nuit blanche
-
La longue nuit des familles désunies
Brûlures, déchirures
-
Nuit noire
du cœur.

01.06.2022

-
Ensemble
-
fêtons l'éveil des âmes psychédéliques
et savourons
-
la nuit : 
crapaud, tisane. 

31.05.2022

Epuisement des corps
sado-masochistes,
-
perles de sueur, de peur,
peaux sauvages.
-
Matin calme ;
Soleil, café.

30.05.2022

Nostalghia de Tarkovski
-
-
La beauté sauve le monde,
Ô prince !
-
Lev Mychkine,
soyez éternel. 

29.05.2022

Larmes chaudes
sur les joues d'une amie près du clavecin
-
Ô l'amour ce piège,
cette illusion
-
Ce mirage
du désert. 

28.05.2022

"... nous c'
est une illusion d'amour, un éclat de
-
rire en plein cœur, une
histoire de
-
rien du
tout, nous..."

27.05.2022

Coquelicots, œillets, 
houlques laineuses sur la prairie du château.
-
Les lapins, le tuffeau angevin.
A table ! 
-
Fer forgé, 
vieux cognacs. 

26.05.2022

Votre cœur
s'en est allé si loin
-
que je ne sais plus
très bien
-
s'il 
existe encore. 

25.05.2022

Rue Cassini,
dans la fraîcheur du matin,
-
je cours derrière la trottinette
de Natacha
-
au milieu
des pollens.

24.05.2022

Le café
les lampées de soleil
-
Le chêne ciré du parquet
et toi
-
qui joue
Fernando Sor.

23.05.2022

Le café
La pluie drue
-
Le pin ciré des chaises
et toi
-
qui joue
Francisco Tarrega.

22.05.2022

Subtile prestance
des ombres. 
-
Tactile présence des morts absents. 
Tu sais,
-
plus faciles
à aimer. 

21.05.2022

Guérissez, chérobophes,
avant
-
que ne tombe le ciel
de Teutatès
-
sur nos
têtes hirsutes.

20.05.2022

Il pleut ;
-
-
ton secret est une tombe.
Regarde, enfant,
-
ce chien
qui attend.

19.05.2022

Ratatouille,
je te cuisine lentement, à trois fourneaux, fenêtre ouverte
-
tandis que le matin passe
très tranquillement.
-
Légumes, épices,
bahut Louis XIII. 

18. 05. 2022

Danse,
pendant que le vieil Erard chevrote ses notes.
-
Chorégraphie sur la troisième consolation.
Fenêtre entrouverte...
-
Dehors, remue
le tremble. 

17.05.2022

Prends
deux trois gouttes d'hydrolat de romarin ;
-
assieds-toi sous la fougère
- tracheophyta, ophioglossophyte -
-
écoutons encore
Dimitrie Cantemir. 

16.05.2022

Torpeur
face à la crise de rage. 
-
Puissance monstrueuse de la haine
de soi. 
-
Frustration expressionniste,
normes fracassées. 

15.05.2022

Chez
les sœurs de la Visitation,
-
le temps, suspendu au silence,
s'écoule
-
une goutte
par siècle. 

14.05.2022

Dormir
avec Halil Hamid Pacha. 
-
Manger et rêver avec Halil
Hamid Pacha
-
à Saint-Germain
des Près. 

13.05.2022

Secrets 
du registre noir
-
et des sacrements sous condition.
Ce soir,
-
Tu fais 
mon initiation.

12.05.2022

Esprit,
souffle, glaise,
-
vere tu es Deus absconditus.
Ces voix...
-
Ce plain-chant
innervé, endophasique.

11.05.2022

Moi,
impie,
-
je crois au refroidissement climatique,
en Dieu,
-
et aux 
opérades algébriques. 

10.05.2022

Imiter
-
-
de saint Charles de Foucauld
l'abandon.
-
Evoquer Saumur
à mi-voix.

9.05.2022

-
Comme un souffle, comme un rêve à l'aurore,
-
glisse ce corps d' adolescente
presque cinquantenaire 
-

Atemporelle silhouette,
mystère laurencien.

08.05.2022

-
La douceur de l'herbe dans la roseraie
-
et les chants des oiseaux
à Provins
-
en contrebas
des remparts. 

7.05.2022

Deux frères s'aiment d'amour tendre
-
et sous le cerisier printanier
de Chaumontel,
-
leur bonheur
se partage. 

06.05.2022

-
Le loup est revenu en Bretagne,
-
signe du retour aux forêts. 
Adieu Urbs. 
-
Ton règne
prend fin. 

5.05.2022

-
Lueurs bleues de l'aube
-
(les derniers dilemmes se déchirent),
yaourts réchauffés.
-
Champs ionisants.
Uranium fissile. 

04.05.2022

Je couds une nappe. 
-
La joie crépusculaire s'épand. 
En arabe,
-
tu murmures 
la talbiya.

03.05.2022

-
Le piano inonde
-
la verte vallée d'Obermann ;
ciel matinal,
-
afflux neuf de vitalité. 

02.05.2022

-
sexte, none,
-
les chants monocordes des frères,
-
leur miel,
leur pain. 

01.05.2022

-
Vexin
-
La brume de l'aurore
Les bourgeons
-
Les clous
au mur

30.04.2022

Dans le lointain
-
-
retentissent les cloches épiscopales. 
Tout proche,
-
la grive
sifflote, joyeuse. 

29.04.2022

Il faudrait
larguer les amarres, quitter ce port lascif et laid,
-
il faudrait vivre avant
de mourir. 
-
Connaitre enfin
l'existence. 

28.04.2022

Emile Ollivier,
j'entre dans votre journal pour une retraite ; 
-
Je vivrai cette année
avec vous,
-
étrange républicain,
démocrate spirituel. 

27.04.2022

Le soleil
s'immisce par les fentes des volets
-
Sa majesté des mouches
est revenue
-
J'assassine 
les insectes. 

26.04.2022

Lueur orange,
pain grillé, confiture de fruits rouges ;
-

Les épais rideaux dissimulent
l'aube ;
-
La pénombre, 
l'entre-deux. 

25.04.2022

Voyage immobile
dans le labyrinthe d'Insomniapolis
-
Les formes de pensée
se noient
-
Nue clarté
des démissions. 

24.04.2022

Stabat mater
pour deux castrats napolitains
-
et cette armoire ancienne,
ce lutrin...
-
Pluie vendéenne
pour Pergolese.

23.04.2022

Le chalutier
glisse au loin
-
Nuée de mouettes rieuses
en furie
-
Port distrait
Lune diurne

22.04.2022

Le train
des Sables
-
Le sang des rails
au Ponant
-
La rouille
du temps

21.04.2022

Le hérisson
lape
-
l'eau de rosée
du sureau. 
-
Homme, passe
ton chemin.

20.04.2022

Hallux valgus
-
-
Vague à l'âme
Bémol tendre
-
Note bleue
des Contre-jours

19.04.2022

Marche 
dans le désert du doute, sans monture, sans eau,
-
avec juste une sourate,
un désir,
-
le courage 
en bandoulière.

18.04.2022

Silhouettes
palpables, sepulchrum Christi viventis et gloriam vidi resurgentis ;
-
comme un lundi heureux,
lève-toi
-
au soleil
de midi.

17.04.2022

Crainte.
Le hibou et le sanglier des écussons
-
Suggèrent les rouges aurores
des combats.
-
La guerre
s'éveille...

16.04.2022

Silence. 
Et les mélodieuses jérémiades d'Allegri. 
-
Le dernier cierge éteint, 
Ténèbres ! Strepitum ! 
-
Dehors, païennes
artères animées.

15.04.2022

Ciel
chaud dégoulinant dans la chambre
-
par les baies vitrées
plein Sud,
-
Furtifs baisers
du jour.

14.04.2022

Tricoter - 
pique, passe, traverse, échappe -
-
près de la fenêtre
et siroter
-
le soleil 
du matin. 

13.04.2022

Entendre
ce chant malinké
-
Les soleils des indépendances
de Kourouma
-
(la nuit
je lis)

12.04.2022

Golgotha
sanglot sanglant.
-
Le lieu du Crâne
s'approche. 
-
Leçons ténébreuses 
du Christ.

11.04.2022

Sable
innombrable,
-
ruelles étroites tombant sur
l'océan ;
-

aucun amour
ne sauve.

10.04.2022

Olonne...
-
-
Je vous attends, citoyens,
rue Constantine,
-
huitres vernales,
troussepinette fraîche.

09.04.2022

-
Un filet d'air frais, l'appel du vent
-
Poumons emplis de joie
Sourire latent
-
A quoi
penses-tu ?

08.04.2022

-
Et la pluie doucement berce la rue Saint-Nicolas ;
-
je me rappelle Saumur,
la vigne-vierge,
-
la grille,
les dalmatiens.

07.04.2022

-
Voici le ciel blanc fin du monde,
-
Voici le temps perdu
puis retrouvé,
-
Et voici
l'heure. 

06.04.2022

-
La blondeur des quatre frères savoyards
-
ouvre en mon âme
un désir
-
des lacs, 
des cimes. 

05.04.2022

Chuchotements en tenue de soirée
-
Smokings et robes longues
Impression mitigée
-
Haute couture
Basses manœuvres

04.04.2022

-
Le shiatsu du matin,
-
les étirements, les pompes,
-
la respiration ; 
-
bourgeons éclos,
ombres dansantes.

03.04.2022

-
Mots d'hier
-
Contrejour de l'aurore
La chaise
-
Le rideau
L'enfant

02.04.2022

-
Ezéquiel prophétise :
-
les os retrouvent chair. 
Sépulchres entrebâillés...
-
Ainsi souffle l'Esprit. 

01.04.2022

-
Citadelle : 
-
bibliothèque d'un père,
cimetière vivant. 
-
Voix profonde : 
Mouloud Feraoun.

30.03.2022

Laurence et Paul
-
-
Leurs yeux clairs. 
Leurs lectures. 
-
Leur raideur. 
Ma fascination.

29.03.2022

Vingtième arrondissement.
Le survivaliste entrepose et amoncelle dans la cave voisine ;
-
la fonction exponentielle
devenue folle,
-
les murs
de sardines.

28.03.2022

Youssef Chahine,
traverser la nuit dans ses images et soudain,
-
Gare centrale, ou
gare Montparnasse,
-
revoir enfin
ma jeunesse.

27.03.2022

Chambre rose.
Ton corps endormi dans le lit visité
-
par le soleil.
Cloches dominicales,
-
effluves grillés.
Rouvrir Metternich.

26.03.2022

Jours raccourcis.
Les pins parasols, le lac salé,
-
et l'écriture
du temps.
-
Café tombé
sur Metternich.

25.03.2022

Ciel nacré
sur la baie d'Olonne.
-
Sables d'or,
goélands fous.
-
Mémoires jaunis
de Metternich.

24.03.2022

Peupliers, peupliers !
Ô bord des routes...
-
Sous le soleil,
les prés,
-
les blés,
les toits.

23.03.2022

Le bonheur
s'en revient. 
-
Son pas approche, 
son contrejour
-
dépose du
suc visuel. 

22.03.2022

De Skagen,
elle écrit
-
qu'elle songe
au passé. 
-
Rubjerg Knude
la retient.

21.03.2022

Ta peau
étoilée,
-
Ton mystère intact,
doux sourire,
-
Yeux troublés,
voix infime. 

20.03.2022

Soleil dominical.
-
-
Quelques douceurs viennoises,
fruits frais.
-
La table 
du matin. 

19.03.2022

Vivre
Dans la partie cachée, celle qui fomente en secret
-
tous les avenirs 
du monde.
-
Féconds ferments
du temps. 

18.03.2022

Carafe
Le vin rouge chatoie à travers le cristal
-
Pot-au-feu
aux chandelles
-
Crème glacée
d'amande

17.03.2022

Découverte...
Profond bonheur technique, sérénité matérielle, joie administrative ! 
-
Corps très léger,
cerveau frais,
-
Voici venir
la liberté. 

16.03.2022

Fasciapulsologie : 
mains lentes le long des tissus ; 
-
régénération des balises
du moral. 
-
Le corps, 
cet inconnu.

15.03.2022

Entrouverte,
la fenêtre aux rideaux frémissants ; 
-
recouvertes de poussière, 
les étagères,
-
Où dorment
les Benoist-Méchin.

14.03.2022

Paris, 
capitale du XXIème siècle :
-
contre le coq 
de Charonne,
-
les voisins
pétitionnent. Cocoricons !

13.03.2022

Humer
l'air frais,
-
hauts bambous bercés,
terre fertile,
-
petits oiseaux
des nuées.

12.03.2022

Villa-Lobos,
cette guitare...
-
Suite populaire brésilienne.
Pisco sour,
-
pour noyer
la peur. 

11.03.2022

Jours
abouliques.
-
Le vide avale
mon existence. 
-
J'avale
mon café.

10.03.2022

Mars ;
-
-
La ville ensoleillée,
Luxuriantes plantes ;
-
Poèmes de
Jaroslav Seifert.

09.03.2022

-
Le bâtonnier d'Amiens raconte cette drôle d'histoire,
-
la grande meute
de chiens,
-
la foule 
en suspicion.

08.03.2022

-
Vois, la candeur atlantiste darde ses derniers feux. 
-
Les nouvelles puissances
le savent : 
-
Les pôles se redessinent. 

07.03.2022

-
Lourmel et Boucicaut, ces zones trop fonctionnelles.
-
Cette Seine grise, 
fleuve malade. 
-
Cette promenade 
bien involontaire. 

06.03.2022

-
La chaux blanche, le parquet blond.
-
Lampées de ciel ;
flaques miroir.
-
Hortus delicarium,
chants éternels.

05.03.2022

Lenteur obscure de ma vie, 
-
boulets si lourds...
Et parfois,
-
une clarté 
m'appelle. 

04.03.2022

Par delà les nuages,
-
ton lubitel attrapait
des éclats
-
du ciel
éternellement juvénile. 

03.03.2022

-
Hier les cendres...
-
Et quarante jours,
et quarante nuits.
-
Douce montée
vers Pâques.

2.03.2022

-
Se taire,
-
Unique vraie sagesse
de ceux
-
qui pensent
trop différemment. 

1.03.2022

-
Moxa
-
Senteur d'armoise
Tapis afghan
-
Horloge comtoise
Samovar russe

28.02.2022

Firmament noir;
Des astres ; le vent coulis ; la Talisman glisse.
-
La petite
nièce dort.
-
L'immensité 
des routes. 

27.02.2022

Nostalgie atlantique -
Février fuit dans les ruelles du port ;
-
Tu lis
Saramago encore...
-
J'écoute
ton silence.

26.02.2022

Planquée, immobile
entre la colonne et la tenture,
-
ai fui
la marmaille
-
le temps
du café.

25.02.2022

Enfants barbares
pigneurs, piailleurs, pilleurs, hâbleurs, hurleurs,
-
vous ressemblez
au fléau
-
mongol, sublime
nuée destructrice.

24.02.2022

Matin glacé
Parmi les enfants joyeux
-
Chars lointains,
café brûlant
-
(Tolstoï déjà
savait tout).

23.02.2022

Nuit Armagnac
avec Dame Léonor.
-
Foie humain,
foi divine.
-
Diplomatie de 
Henry Kissinger. 

22.02.2022

Mon amour
sans joie,
-
nous irons
sans foi
-
au phare
sans lumière.

21.02.2022

Camion de 
poubelles
-
La rue 
s'ensoleille
-
La vie 
se renouvelle. 

20.02.2022

Cernes, poches,
-
-
zones lourdes.
Entre, vieillesse ! 
-
Fais comme
chez toi. 

19.02.20232

Muet,
l'horizon s'en va sur les rails noirs.
-
Une chanson
gitane romani...
-
Maudite tendresse
sans retour. 

18.02.2022

Pénombre, 
Slack tendue entre bouleau et chêne, lointains rossignols
_
- Café thermos,
silence mental -

L'écriture 
du journal. 

17.02.2022

Réunionite : 
regarde les cèdres décoiffés par le vent
-
Fais semblant
d'écouter
-
près des 
hautes fenêtres. 

16.02.2022

Étranges
jours d'Europe dont le mystère
-
est absent. 
Étrange larme
-
d'incertitude.
Étrange tourment.

15.02.2022

Ichimoku !
Appartement acousmatique rue d'Aumale
-
Ondes spectrales,
Tristan Murail. 
-
Courbes Atom,
Terra Luna. 

14.02.2022

Rue 
de Damiette, du Nil, 
-
Petite Égypte
(patronyme grec) ;
-
Les petits
Quirvane livrés.

13.02.2022

Cousin
en son presbytère,
-
rue Choron.
Glaise, fusains. 
-
Enfance mystérieuse,
pays englouti. 

12.02.2022

Au Fort Bastiani,
-
les jours
se consument ;
-
Je guette
ma vie. 

11.02.2022

Samuel
code :
-
Mains frémissantes,
cavalcade clavier. 
-
Balises, café,
logiciel commun.

10.02.2022

Négociations
-
-
Salon feutré
de Massa
-
Je conserve
le silence

09.02.2022


Rais lumineux filtrés tombant penteusement dans le studio serein ;
-
café, immanence. 
Jeunesse ressuscitée
-
Au soleil
d'hiver. 

08.02.2022

-
Beaux jeunes hommes musclés dans leurs vêtements Norrøna


-
Barbes de
deux jours
-
Aventuriers amarrés
aux salons. 

07.02.2022

-
Survivaliste dans la cave du vingtième arrondissement
-
planqué là, 
batterie hightech,
-
réchaud, conserves
de poissons. 

06.02.2022

-
Fabriquer des bougies dans la nuit
-
Je doute
de nous. 
-
Glacis urbain,
avenir flou. 

05.02.2022

-
Trois squelettes en noeud papillon
-
Salon Renaissance, 
Whisky fumé,
-
Cigares et 
Guerre civile.

04.02.2022

-
Assis près du feu
-
tu penses
aux structures
-
de la 
langue tchèque. 

03.02.2022

Dans mes espérances, 
-
une lumière
vient guérir
-
la lourdeur 
des matins. 

02.02.2022

-
Jardin privé
-
Maison secrète
en ville
-
Le kangal 
m'observe. 

01.02.2022

Février
-
Laurence évoque
Ingmar Bergman
-
Plan rapproché
sur nous. 

31.01.2022

Les rideaux pâles 
tremblent
-
dans
le vent
-
janvier fuit
tout doucement. 

30.01.2022

Petit matin brun
-
-
Absence
du silence. 
-
Grouillement bruitiste
des cités. 

29.01.2022

Rue Traversière,
le concerto en mi mineur pour violon de Mendelssohn
-
répand
sa beauté. 
-
Depuis quelle
fenêtre mélomane ?

28.01.2022

La brume
lèche le béton de la ville trop sale.
-
Fermer
les yeux
-
pour ne
pas voir. 

27.01.2022

Complot ferroviaire
Derrière une vieille grille du cinquième arrondissement
-
Jérémie,
éternelle jeunesse.
-
Les livres,
le vin.

26.01.2022

Visage endormi
auprès du Seigneur de l'Aurore
-
loin
des Envieux
-
Sourate 113
Al Falaq.

25.01.2022

La slack 
remue entre les deux tilleuls
-
silhouette 
se balance
-
Lac Daumesnil
équilibre mental.

24.01.2022

Les cimes
du mont de Joie
-
Blancheur
des neiges
-
Grande chaleur
des corps

23.01.2022

Dracaena, rappel
qu'ailleurs existe.
-
Papyrus,
Kentia, Dieffenbachia, 
-
et puis
le lierre. 

22.01.2022

Ciryl Gane
Francis N'Gannou
-
Anamnèse
de combat.
-
Ce soir
l'Histoire.

21.01.2022

Haute tension
tendre.
-
Extrasystoles : 
Rock ? Jazz ?
-
Tout simplement 
très classique.

20.01.2022

Une bruyère
-
-
Entrouverte,
une fenêtre.
-
Des persiennes ;
cour intérieure.

19.01.2022

Tendre
vers le but, vers cela qui me rendra vivante
-
Etendre
mes bras
-
Je changerai
mon nom.

18.01.2022

Viens, 
nous marcherons ensemble dans les champs de Liouville ;
-
Ami,
nous descendrons
-
l'escalier
de Cantor.

17.01.2022

Aube
La silhouette de buis dans la pénombre
-
Café
Pain, miel
-
Mère voûtée,
si serviable

16.01.2022

Ferveur
Vers Thérèse-Bénédicte de la Croix
-
Sainte
Edith Stein
-
"Allons pour
notre peuple". 

15.01.2022

Flamands
de l'Œuvre au noir
-
Flamands
en peinture
-
Flandres musicales
Adrian Willaert.

14.01.2022

Bar 
de la Vieille Grille
-
Livres
Quartier latin
-
Poches sous
les yeux. 

13.01.2022

Suspension
Vos vies parfaites
-
Idéaux
Réseaux sociaux
-
Maisons, bonheur,
neige, soleil. 

12.01.2022

Vent
Rue froide
-
Mâtines
Voix rauques
-
Beau Val
de Grâce.

11.01.2022

Muscle
Pompeur
-
Coeur,
Fidèle cœur, 
-
Contraction, propulsion,
rouge poing. 

10.01.2022

Henry-Louis
-
-
de 
La Grange
-
Passion intense
Gustave Mahler.

09.01.2022

La cheminée fume sur le toit d'en face
-
Tuiles
de ville. 

Toitures sur
ciel gris. 

08.01.2022

S'il te plait, rends-moi ma liberté
-
Oh,
ou alors
-
donne-moi
ton cœur. 

07.01.2022

Sandor Maraï au creux de la nuit
-
Littérature
élégante, passive. 
-
Révolte impuissante,
pensée solitaire. 

06.01.2022

Rue de Varenne, pavés des cours.
-
Examen, 
léger recul. 
-
Retour vers
le passé.

05.01.2022

Un rendez-vous dans la ville
-
Pluviôse.
Narcose bleutée,
-
Ivresse profonde
des rencontres. 

04.01.2022

Regardez, petits, ces immeubles
-
Humez
cet humus.
-
Pierre taillée, 
Béton armé. 

3.01.2022

Nos lectures roumaines... 
-
Évidemment, 
tu relis. 
-
Deux cafés, 
oui, merci. 

02.01.2022

-
(Confidentiel Défense)
-
Anxiétistan,
Haut-Commissariat.
-
Latcho drom,
omerta nomade !

01.01.2022
-
Enfances
-
Candeur
Joie pure
-
Force vitale
Vents frais

31.12.2021

Magnus liber organi :
Léonin,
Pérotin,
entrailles bénies
du déchant. 
-
Notre-Dame
immortelle. 

30.12.2021

Ta Nissan Xtrail
-
Ô 
mon frère
rue Guynemer, 
-
Ta voix 
chaude. 

29.12.2021

Tours, tours ! 
Grisaille de Charonne défiguré, du périphérique, du boulevard Davout,
Immigration :
accueil béton,
Familles parquées.
-
Poumons enfantins
abîmés. 

28.12.2021

Destin contrarié
Une vie entière à se porter soi-même
vainement.
La lutte,
le souffle
-
Vents obscurs
perpétuels

27.12.2021

Nuit psychédélique
Corps de plante verte, lente émersion lunaire
Pôles
Monacale danse
Transe monocorde
-
Carl Gustav
Jung. 

26.12.2021

Au Luxembourg
les statues blanches, les arbres nus.
Conciliabules.
Le Sénat,
L'Observatoire.
-
Promenade postprandiale
Éternité.

25.12.2021

Douce nuit
Serviteur muet chargé de fruits
Tintinnabulement
Pleines ténèbres
Effluves boisées
-
Hautes grilles,
Gui.

24.12.2021

Le boulevard,
La closerie des Lilas.
Loupiac,
Domaine Lavialle.
Viens, enfant...
-
Ante luciferum
genui

23.12.2021

Des huitres
sur le port
et
ton amour
si proche
-
Les années 
passent

22.12.2021

Eliane Radigue
Laurie Spiegel
1970
New York City
Silhouettes musicales
-
Longs cheveux
bouclés

21.12.2021

Col roulé
Gants
Bottines
Le sable
L'océan
-
Le port
originel. 

20.12.2021

Maison morte
-
Je
te réveille ;
maison vide
-
Je te
repeuple.

19.12.2021

Boum !
La lampe chinoise tombée sur ma tête m'éveille
Arnica
Bosse caboche
Café brioche
-
Et dodo
encore

18.12.2021

Buchelier
Les fagots de derrière les fagots, le chien
épagneul,
La fillette
des bois
-
des prairies hivernales

17.12.2021

Feu
dans la cheminée ouvragée de l'aïeule
Fauteuil
93 ans
Une crapète
-
La vieillesse
ensoleillée

16.12.2021

Dévaler
Troupeaux de nuées, troupeaux de brebis,
Paysage
bleu froid
Nuages métalliques
-
Chlorophylle phospohorescente
addictive.

15.12.2021

Pulsation
Moteurs internes, moteurs externes, machinerie
Spectre
Éliane Radigue
Musique drone
-
Alaska mental
excessif

14.12.2021

Cueille
au creux du jour
gercé
la nudité
des arbres
-
Brouillard bleuté
Dormance

13.12.2021

Barque
Saule pleureur immergé
Vase
Eaux mortes
Carpe méfiante
-
Ploc ploc
Ramer

12.12.2021

Symphonie
pour une 
femme
qui cherche
l'accomplissement
-
Temps présent
insomnié

11.12.2021

Jeune
viril
militaire
Carrure élégante
Sourire doux
-
Hélice tournoyante
Envol

10.12.2012
Instance.
-
Insistance.
Te fuis, 
Shadenfreude, méchante. 
-
Te désire,
Mudita.

9.11.2021

-
Hôtel de Massa, salle du comité, camaïeu de bleu
soporifique
Budget, gestion.
Majestueuses fenêtres,
-
Jardin secret
dehors. 

8.12.2021

-
La truite se glisse dans l'allegro vivace,
Clarté
Eaux vives,
Danse ichtyomane
-
Arpèges polissons
joyeux.

7.12.2021

-
Déjà commence le grand voyage d'hiver
Winterreise
Climat sonore
Temps suspendu
-
Paysages nus
Manteau

6.12.2021

-
... occultum lapidem invenies, promesse d'alchimiste
V.I.T.R.I.O.L
Acide gothique
Pierre philosophique
-
Âme philosophale
éblouie

5.12.2021
-
Asphyxie lente des psychismes épuisés.
Torsions.
Molécules attendues.
Ciel blanc.
-
Rêve : mort
heureuse. 

4.12.2021
-
Morphine à libération prolongée
Skenan
Douleur domptée
Humour noir
-
Assas : camping
sauvage.

3.12.2021

-
L'asperges me
dans
le vestibule.
Sept heures
-
Laudes, psaumes,
messe.

2.12.2012

-
Vague sonore,
Tube
électronique ambient,
Ether palpitant,
-
Emporte-moi
Au-delà.

1.12.2021

-
Toi,
libre,
si libre,
si douce,
-
si pure,
inexistante. 

30.11.2021

Soupe d'électrons
-
recette :
Ions,
Gaz fragmenté.
-
Aurore boréale
Plasma. 

29.11.2021

Miserere mei
Si je flanche au moment de te rester fidèle
et 
abandonne
le courage
-
Miserere mei
Deus

28.11.2021

Cette nuit,
Ma main se rétracte, la peur se dilate,
Service
commandé
du Diable
-
Satan sans
pitié.

27.11.2021

Il neige
Ce matin sur la ville de Plombières
Les 
Bains
Épicéas, oiseaux
-
Intense prière
Blanche.

26.11.2021

Champagne obligatoire
Poison inévitable, piège mondain, piège fatal
Ennemi
Tueur
Infect breuvage
-
Pancréas torpillé
Larmes

25.11.2021

Tu traduis
du tchèque jusqu'en français
impassible
concentré
ce poème
-
Le lierre
écoute

24.11.2021

Pommes fraîches
Pure eau de source
Légère 
Fatigue
Amours lasses
-
Sorores : fraternité
irréversible.

23.11.2021

Tout transformer,
Changer de monde, 
Répudiation,
Métamorphose,
Idéaux brûlés.
-
Idées renouvelées,
élévation !

22.11.2021

Pianiste charmant,
tu mens ? 
Yeux
bleus,
mains délicates
-
Technique pure
mélodieuse.

21.11.2021

Fourrés remuants,
meute,
Chiens
courants
Saint-Hubert
-
Sonneurs, piqueurs, 
Cors ! 

20.11.2021

Palpitations cardiaques
-
Avenue
Kleber
Frog XVI
-
Edouard Ferlet :
Vendry

19.11.2021

Nuit
Les pas de l'inconnu dans la ville vide
étranger ?
étrangère ?
Rue sombre
-
Boulevard lointain
Effacement

18.11.2021

Endofoncteur
du hêtre peuplant la hêtraie de la clairière,
monade
végétale
faînes tombés
-
fagus sylvatica
endomorphique

17.11.2021

Sonde,
épiderme des tuyaux, dissipation statique, formulations variationnelles.
capteur
sensible,
...cortex plié...
-
lignes célestes...
VOR

16.11.2021

Ittoqqortoormiit.
grande maison, tôle et neige, fjord,
Glace,
Kangertittivaq
Narval délicat
-
Nerlerit Inaat
 Voyage.

15.11.2021
Feuilles
tourbillonnant dans le vent frais
fauteuil
roulant
Hémiplégie gauche
-
Hémisphère Nord
temporal

14.11.2021
regarde
les eaux très dormantes
et
prie
l’étang
-
l’étang
lugubre

13.11.2021

Attente.
Ouate musicale, nappes
sonores...
Andante,
mouvement lent.
-
Passagère anxiété
bienfaisante.

12.11.2021

Brouillard
Du Vexin
Café
Harar
Fillette endormie
-
Maison biscornue
Corbeaux

11.11.2021

Cris
Jeux
Disputes
Rires
Chien, enfants
-
Ô silence
perdu !

10.11.2021

Gésir...
-
Perfide
Réel ;
Sortilèges écartelés.
-
Arbre dépouillé,
vaincu.

9.11.2021

-
Battements arythmiques du cœur dans la rue Saint-Nicolas
Légère
Angoisse
Moteurs lointains
-
Lumière pâle
Pensées.

8 11 2021

-
Sérénade schubertienne au creux de l'immense insomnie.
Intimes
ténèbres.
Silence minéral,
-
Terrarium embué,
Cosmos.

7 11 2021

-
Blafarde émersion, saleté des vitres, euphorbe transie,
Altostratus,
Chauffage,
Café lyophilisé
-
Intestins dominicaux
ruinés.

6 11 2021

-
Il était une fois l'attente
novembrale,
organique,
douce amère...
-
Sucs miscibles,
endosmose.

5 11 2021

-
Les tours de la banlieue
bleutées
béton
baie vitrée
-
Cactées succulentes
déracinées

4 11 2021

-
Fin de la pluie.

Paris,
Novembre,
Lierre mouillé.
-
Hôpital Quinze-Vingts,
Tranquillité.

3 11 2021

-
Persiennes, bois blanc ;
brume
urbaine,
focale matinale.
-
Fractale automnale,
Café.

2 11 2021

-
Bach résonne,
religieux,
auprès
du vaisselier.
-
Fleurs séchées,
mandarines.

1 11 2021

-
Silencieux
Immobile
Éternel
Christ vert
-
Buisson ardent
Invaincu

31 10 2021

Rousseur des platanes
Charonne
Dominical
-
Froide douceur
-
Vouloir encore
Vivre

30 10 2021

éveil des plantes
-
verdeur
-
Végétal rêve
-
songe végétal
immobile

20220803_213205.jpg

Écrit par Note Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.