Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 15 juin 2014

La bibliothèque éparpillée : Jud Allan, roi des lads

Phil Treizevents partage avec nous sa bibliothèque perdue. Celle qu'il n'a pas vendue, mais qui s'en est allée, dans des cartons, aux quatre coins du monde.

 Paul d'Ivoi, Jud ALlan, Idylle en modern-sorcellerie, roi des lads, roi des gamins, Louis Bombled, Boivin

Titre : Jud Allan, roi des lads

Auteur : Paul d'Ivoi

Illustrateur : Louis Bombled (gravures d'après ses illustrations)

Editeur : Boivin & Cie

Genre : Voyage excentrique. Le premier livre est une "idylle en modern-sorcellerie", le deuxième s'intitule "lads'king, le roi des gamins".

Eléments de signalement : Un très beau livre

Date de parution : ?

Date de cette édition 1932

Pays de l'auteur : France

Nombre de pages : 478

Format : grand

Arrivée dans la bibliothèque : l'auteur de ce billet l'ignore.

 

Première phrase : "J'ai tenu à vous montrer cette lettre de France, afin de vous assurer du prochain paiement de ma dette".

Cinquième phrase de la page 244 : "Elle a peut-être trente ans : mais la douleur a marqué ses traits et parmi les tresses noires de sa chevelure, une mèche toute blanche trace un sillon d'argent".

Dernière phrase : "Ce faisant, l'homme d'Etat accueillait la requête que Jud Allan lui avait adressée dès le lendemain de son dernier jour d'épreuve".

COMMENTAIRE

 Paul d'Ivoi est un pseudonyme que plusieurs générations d'auteurs utilisèrent au XIX°siècle, de père en fils.

Et Jud Allan, roi des gamins, est une sorte d'Oliver Twist français, très romanesque, chargé de profondeur et d'exotisme, mais également vieilli, plus racialiste que raciste (les Indiens d'Amérique y reçoivent un bel hommage), et aux descriptions socialement très connotées, sans que cela nuise à la palpitation du coeur des lecteurs fascinés.

D'ailleurs, c'est peut-être dans Jud Allan que se trouve le personnage de méchant le plus fascinant du monde. F... J......, dit le Crâne...

 

La bibliothèque de Phil Treizevents :

Citadelle

Réflexions sur la délation et le Comité des Recherches

Le pays où l'on n'arrive jamais

Une histoire symbolique du moyen âge occidental

Les commentaires sont fermés.